Faits Divers

Accident à Wooton : un 4x4 de la police percute une pompe à essence

Rohit Gobin La violence de l’impact a été telle que le 4x4 a percuté trois distributeurs à essence. Rohit Gobin.

Scène inhabituelle dans la matinée du mardi 26 novembre à une station-service à Wooton. Un 4x4 de la police d’Eau-Coulée a terminé sa course contre ce poste à carburants. Deux pompistes ont été blessés et transportés à l’hôpital par le SAMU. L’état de santé de l’un des blessés est jugé sérieux et il a été placé sous assistance respiratoire à l’hôpital. Le deuxième blessé a été admis dans une clinique privée se trouvant aux Plaines-Wilhems.  Le policier qui conduisait le véhicule a été testé négatif à l’alcootest.

Rohit Gobin, 58 ans, l’une des victimes, a subi plusieurs blessures, notamment à la tête, aux côtes et aux poumons. Le fils du pompiste blessé explique avoir été alerté de l’accident par téléphone. Il a évoqué une affaire de négligence, car les policiers auraient abandonné les lieux, laissant seul le blessé qui saignait abondamment. Il déplore également qu’aucun policier ne s’est présenté à l’hôpital pour prendre la déposition du pompiste blessé. Les proches des blessés ne s’expliquent pas pourquoi les pompistes blessés ont été abandonnés sur les lieux tandis que les policiers à bord du 4x4 ont été évacués. Ils avouent ne pas savoir pourquoi jusqu’à 17h00 mardi, aucune version des victimes n’a été recueillie par la police. 

Le fils de Rohit Gobin dit ne pas comprendre comment un véhicule de la police peut rouler à vive allure dans un endroit pareil. « Ene dimun normal lor ene ti l’espace, pa kav roule sa vitesse la .. batt lor premier ek  deuxième la pompe pou ale arrêt lors troisième la pompe ?  Ki vitess pe rouler lor ene filling ? ». Selon nos informations, le véhicule de la police se trouvait sur un «lay-by » avant de se diriger vers la station d’essence à Wooton où il est entré en collision à deux reprises avec des panneaux du poste d’essence avant de terminer sa course contre une colonne en béton. Du côté des Casernes centrales, on souligne qu’une enquête a été initiée et le bureau du Commissaire de police suit cette affaire de très près. 

Le fils du blessé Gobin affirme avoir aperçu des traces de pneus sur la route peu avant la station d’essence. Il déplore que les policiers à bord du véhicule aient été évacués par la police, alors que son père, blessé, qui saignait, a dû attendre l’arrivée d’une ambulance. « Ki zot fer, zot sover zot aller ». Vu l’état de santé de son père, il déclare s’être rendu au poste de police d’Eau-Coulée pour consigner une déposition, mais sa tentative est demeurée vaine. « Ban la police pan rod prend mo lenket », soutient-il.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !