Live News

Accident à Morcellement Saint-André : le conducteur qui a fauché un piéton traduit devant le tribunal

Le véhicule a été sérieusement endommagé.
Shehzad Ellahebox, le conducteur de la voiture impliquée dans l’accident.
Shehzad Ellahebox, le conducteur de la voiture impliquée dans l’accident.

Bhye Shehzad Ellahebox, l’automobiliste qui a percuté Poospanan Ramessur, 78 ans, abandonnant son corps sur un terrain boisé à Morcellement Saint-André, a été traduit devant le tribunal de Pamplemousses, le lundi 27 septembre. Trois accusations provisoires, soit homicide involontaire, non-assistance à une personne en danger et dissimulation de corps, pèsent contre lui. 

Bhye Shehzad Ellahebox, 35 ans, domicilié à Plaine-des-Papayes, a été traduit devant la cour de Pamplemousses, lundi. Trois accusations provisoires ont été retenues contre lui. Ce chauffeur a percuté Poospanan Ramessur, le long de la route Royale à morcellement Saint-André, le dimanche 26 septembre, vers 5 h 20. Bien qu’il ait plaidé non coupable, la police a objecté à sa remise en liberté conditionnelle. Il a été reconduit en détention policière, jusqu’à sa prochaine audition, le lundi 4 octobre. Parallèlement, le prévenu a été interrogé en présence de ses deux hommes de loi, Mes Arshad Indur et Junaid Oozeerally, par les enquêteurs du poste de Plaine-des-Papayes dans la journée de lundi.

L’habitant de Plaine-des-Papayes raconte que peu avant l’accident, il a quitté sa maison pour se rendre dans la région de Saint-Joseph, afin de se procurer des légumes pour la vente. Aux alentours de 5 h 20, alors qui circulait dans sa Toyota Corolla, le long de la route Royale à morcellement Saint-André, un homme a brusquement surgi devant sa voiture. Il soutient que l’individu avait son pantalon aux chevilles et était à moitié nu. « Mo pann gagn letan evit li, monn tap ek li e so lekor finn pil lor parbriz », a-t-il expliqué lors de son interrogatoire. 

Shehzad Ellahebox relate qu’au même moment, un fourgon circulait en sens inverse sur la même route et le chauffeur aurait vu l’impact. « Sofer van la inn koumans zour mwa e maltret mwa. Mo finn gagn per e monn kontinie roule », souligne-t-il. 

Cadavre dans un buisson 

Poospanan Ramessur porté manquant depuis le jeudi 24 septembre.
Poospanan Ramessur porté manquant depuis le jeudi 24 septembre.

Ce n’est que quelques mètres plus loin, sur la route principale menant vers le supermarché Lolo que Shehzad Ellahebox dit avoir arrêté son moteur. « Lorsque je suis descendu pour constater les dégâts à ma voiture, ‘mo trouv lekor la inn kal ek spoiler par derier’ », a-t-il évoqué. Au même moment, le trentenaire dit avoir entendu des voix se rapprocher et a eu peur pour sa sécurité, « lerla mem monn desann lekor la emba e monn sove monn al stasyon Plaine-des-Papayes ».

Après avoir avoué son délit, il avance qu’il a conduit les policiers en service sur le lieu où il a abandonné la victime. Sauf qu’à son grand étonnement, elle n’y était plus, « sa ler la mo finn gagn enn blank. Monn tromatize. Monn dir lapolis ki kapav dimounn finn amenn viktim la lopital », a-t-il suggéré aux enquêteurs.

C’est aux alentours de 7 h 10, le même jour que les policiers ont été informés par un joggeur de la présence d’un cadavre, à moitié nu, dans un buisson, sur un terrain boisé à la rue Tagore, à morcellement Saint-André. Il s’agissait de la victime percutée par la Toyota Corolla, un dénommé Poospanan Ramessur, 78 ans, souffrant d’Alzheimer et porté manquant depuis le vendredi 24 septembre. Mandé sur les lieux, le Dr Sudesh Kumar Gungadin, chef du département médico-légal de la police, n’a pu que constater son décès. L’autopsie a attribué la mort du septuagénaire à des multiples blessures.

Une enquête est menée par le CI Toorabally de la police de Plaine-des-Papayes afin de résoudre les énigmes dans cette affaire.
 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !