Faits Divers

Accident fatal à Tamarin : la famille Victorien pleure la disparition tragique de Samuel

Samuel Samuel laisse un enfant de six ans.

Le drame s’est abattu sur la famille Victorien à Tamarin. Louis Berti Samuel Victorien, 29 ans, était à moto avec son cousin Renaud Victorien, 40 ans, quand ils ont fait une sortie de route. C’était le mardi 11 juin sur la route principale à Tamarin. Samuel n’a pas survécu. L’état de santé de son cousin est jugé sérieux.

Selon les premières indications, les deux cousins revenaient de Tamarin lorsque la moto pilotée par Renaud Victorien a dérapé vers 20 h 45. Samuel et lui ont heurté le trottoir. Ils ont été déséquilibrés et projetés sur l’asphalte. Le choc a été violent. La police de Rivière-Noire a été alertée. Une fois sur place, les policiers ont retrouvé les deux hommes inconscients, portant des blessures.

C’est à l’hôpital Yves Cantin, Rivière-Noire, que les cousins ont dû être transportés. Pour Samuel Victorien, il était déjà trop tard. Le personnel soignant a constaté qu’il avait déjà rendu l’âme. Renaud Victorien, quant à lui, a été transporté à l’hôpital de Candos. À mercredi soir, il était admis aux soins intensifs.

À l’Avenue William, Tamarin, la famille est sous le choc. Bertrand Victorien, le père de Samuel, est anéanti. Il vient de perdre son fils aîné. « Il laisse ses deux sœurs de 26 et 21 ans », dit-il. Il a parlé à Samuel pour la dernière fois le lundi 10 juin. « J’habite à Bambous et lui avec sa sœur à Tamarin. Lundi, je lui ai parlé. Je lui avais dit combien il est important d’être prudent sur la route. Il n’y a pas longtemps, son cousin avait emprunté sa moto et avait fait un accident. Monn dir Samuel fer atansion », poursuit Bertrand.

Mardi, il a appris cette nouvelle tragique à 21 h 45. « Sa sœur m’a appelé pour me dire que Samuel a été victime d’un accident. Linn dir mwa ki Samuel inn mor. Mo pann krwar », lâche le père. « Il était un fils exemplaire, zame li pann fronte ar mwa. Pa fasil. Le 31 août, li ti pou fet so 30 ans. Li ena enn zanfan six an », regrette Bertrand Victorien.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !