Faits Divers

Accident fatal à Lallmatie : Mozart meurt écrasé par ses amis de beuverie

Dans le village de St-Julien, les proches D'Anish sont révoltés

Découverte macabre vendredi matin à Lallmatie. Le corps sans vie d’Anish Annatch, aussi appelé Mozart, 28 ans, a été retrouvé en bordure de route, la tête fracassée. Dans un premier temps, la police a suspecté un cas de meurtre mais, après autopsie, il s’avère que cet habitant de Saint-Julien Village a été victime d’un accident. La police criminelle de Flacq a procédé à l’arrestation d’un chauffeur et d’un aide-chauffeur le jour même.

Les deux hommes sont amis avec la victime. Au cours de son interrogatoire, l’aide-chauffeur a expliqué que plus tôt jeudi, ils avaient rejoint Anish à Lallmatie pour descendre quelques verres d’alcool. Au cours de la soirée, ce dernier leur a fait part qu’il doit regagner son domicile à Saint-Julien Village.  Il serait alors parti à pied.

C’est en route que le drame a eu lieu. Aux policiers, l’aide-chauffeur a soutenu que quand ils roulaient à la rue Mariamen Temple, ils ont vu un homme allongé sur la route à la dernière minute. Ils n’ont pu l’éviter, dit-il. Ce dernier explique qu’au lieu de s’arrêter, ils ont poursuivi leur route. Cependant, ils ne se doutaient pas qu’il s’agissait de leur ami.

Quant au chauffeur, il n’a pas encore donné sa version des faits aux policiers de la CID de Flacq. Les deux hommes ont comparu en cour de district de Flacq. Le chauffeur a été inculpé provisoirement d’homicide involontaire, alors que l’aide-chauffeur a été inculpé pour complot. Ils ont été reconduits en cellule policière.

C’est un marchand de pain de la localité, lors de sa livraison quotidienne, qui a retrouvé le corps sans vie d’Anish. La nouvelle s’est répandue comme une traînée de poudre dans tout le village. La police de Lallmatie a été alertée. Une fois sur place, les policiers ont d’abord cru à un crime atroce, car la victime avait le crâne fracassé. Il était méconnaissable.

Le cadavre a été enlevé. L’autopsie pratiquée pendant la matinée par le Dr Sudesh Kumar Gungadin, le no 1 du service médico-légal, a attribué la mort du jeune homme à une fracture du crâne. Il avait également plusieurs côtes fracturées, ce qui confirme qu’un véhicule lui a roulé dessus. L’enquête policière s’est orientée sur l’accident fatal.

Les larmes d’une mère

Dans le village de St-Julien, les proches d’Anish sont révoltés. « Comment a-t-on pu faire une telle chose à mon fils ? », dit Ramawtee Annatch, la mère de la victime. Celle-ci, qui exerce comme laboureur, a vu son fils aîné pour la dernière fois mercredi. « Jeudi je me suis réveillée très tôt, car à 5h30 je dois sortir pour aller travailler dans les champs. Il n’est pas rentré de la nuit jeudi, cela n’est pas dans ses habitudes », poursuit-elle. Et vendredi c’est son cadet, en apprenant cette nouvelle, s’est rendu à la police. Il a confirmé qu’il s’agissait d’Anish. Ce dernier est décrit comme un jeune homme sans histoire. « Il n’a jamais eu de problème avec quiconque. Il ne travaillait pas. La plupart du temps, il est à la maison et c’est moi qui effectuais les dépenses pour lui », ajoute-t-elle en sanglots.  Elle veut que la lumière sur les circonstances de la mort de son fils soit faite, car elle ne croit pas à la thèse de l’accident. « Ils l’ont tué. Nous demandons des éclaircissements sur sa mort », dit une de ses tantes. Les funérailles de la victime sont prévues pour ce samedi. 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Oeudor