Faits Divers

Accident fatal impliquant un véhicule de la police : le policier Ashfar Domun retrouve la liberté

Ashfar Domun, le policier impliqué dans l’accident ayant provoqué la mort du pompiste Rohin Gobin, a retrouvé la liberté conditionnelle. Il a comparu devant le tribunal de Curepipe sous une accusation provisoire d’homicide involontaire dans la journée du lundi 2 décembre. La cour n’ayant pas objecté, le constable a été libéré après avoir versé une caution de Rs 30 000. 

Il était au volant du 4x4 qui avait dérapé sur l’autoroute avant de terminer sa course à la station-service d’IndianOil à Wooton. Au moment des faits, Ashfar Domun était en compagnie de son collègue, le constable Madhina. Depuis le mardi 26 novembre, après l’accident, le constable Domun avait été placé en détention. En présence de son avocat, Me Ashik Toorabally, il a expliqué sa version des faits aux limiers de la CID de la Central Division, évoquant une perte de contrôle apres le passage du 4x4 dans une flaque d’eau sur l’autoroute. L’enquête sur les circonstances de l’accident est presque bouclée par les hommes du Surintendant de Police (SP) Sunil Raomma.

Les enquêteurs ont obtenu dans la journée du lundi 2 décembre une copie de la bande de la caméra CCTV de la station-service d’IndianOil. Après le feu vert de la cour, par le biais d’un « Judges Order», les limiers de la CID ont récupéré les images des enregistrements de la CCTV. Après une première analyse, les enquêteurs ont pu constater comment le 4x4 de la police, qui circulait à « vive allure » a dérapé sur la voie rapide avant de terminer sa course à la station-service. La scène où les deux pompistes de service ont été percutés y figure également. 

Selon nos sources, l’Airbag du 4x4 s’était déclenché après que le véhicule ait percuté une première infrastructure de la station-sevice, avant de percuter les deux pompistes, Rohit Gobin et Daniel Lamarque, tous deux âgés de 58 ans. La bande-vidéo est soigneusement gardée sous scellés par les enquêteurs de la CID de la Central Division. 

Un volet de l’enquête confié au CCID

Un volet de cette enquête portant sur un potentiel délit de « culpable ommission », a été confié aux enquêteurs du Central Criminal Investigation Department (CCID). Cette enquete vise à faire ressortir les manquements présumés au sein du poste de police d’Eau-Coulée au moment des faits, soit dans la journée du mardi 26 novembre. Dans leurs versions, les policiers du poste de police d’Eau-Coulée avaient expliqué qu’ils revenaient de Camp Fouquereaux où ils avaient acheté des gâteaux pour une cérémonie. En route, ils ont reçu un appel téléphonique et s’étaient donc garés sur l’arrêt d’autobus. Par la suite, le conducteur a repris la route. C’est sur le chemin du retour que le drame s’est joué. 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !