Live News

Accident fatal à Flic-en-Flac - Jason, le frère : «Les fils d’Howard étaient toute sa vie»

Howard Israaq avait 42 ans.

Ayant grandi dans une famille d’entrepreneurs, Howard Seedoo, tué dans un accident, vendredi, à  Flic-en-Flac, a su cultiver très tôt le sens des affaires.  Ce professionnel aguerri était aussi apprécié pour ses qualités humaines. Sa perte est durement ressentie par ceux qui l’ont côtoyé.

Triste fin pour Howard Ishraaq Seedoo, le manager du Contact Centre de la Mauritius Commercial Bank qui a péri dans un terrible accident de la route, vendredi marin, à Flic-en-Flac. C’était aussi un père apprécié de sa famille. Son épouse Sajeda est encore sous le choc. « Elle tient le coup pour son fils de deux ans. Il ne comprend pas encore que son papa est parti », regrette Jason Seedoo, frère de la victime.

Le benjamin de la famille Seedoo garde en mémoire le souvenir d’un homme déterminé et d'un père dévoué. Leurs parents, chefs d’entreprise, étaient dans la fabrication de chaussures. « Ils ont divorcé par la suite. Ma mère a alors monté sa propre boîte », explique-t-il.

Grandir dans le monde des affaires a permis au jeune Howard de faire ses armes très tôt. « Il savait ce qu’il voulait et faisait les sacrifices nécessaires pour avancer  dans la viec», raconte Jason. Très jeune, Howard savait ce qu’il avait à faire pour réussir sa vie. Son emploi du temps en témoignait. « Au début des années 2000, il travaillait le soir, rentrait après minuit, faisait ses devoirs, révisait et allait à ses cours à 8 heures le matin »,  ajoute Jason, âgé de 39 ans.

Howard Ishraaq, qui était déjà papa d’un garçon issu d’une précédente relation, avait trouvé une certaine stabilité dans sa vie personnelle avec sa femme Sajeda qui lui a aussi donné un fils. « Ses deux garçons étaient toute sa vie »,  nous dit Jason.

Sa force de caractère a beaucoup marqué ceux qui l’ont connu : « Je l'admirais pour son courage. Ses collègues disaient qu'il était charismatique et ils l'adoraient comme leader », poursuit Jason. 

Professionnel aguerri, « mon frère avait l'art de motiver son entourage. Il avait une excellente plume. Il savait raconter les choses de manière captivante et inspirante. Rien qu’en lisant ses écrits, on voyait sa détermination à bien faire. Il adorait apprendre et mettre en pratique ce qu’il avait appris, mais avec sa touche personnelle. Mais il aimait rire et passer de bons moments avec ceux qu'il appréciait. »

Le cadre de banque a longtemps travaillé à Euro CRM. Dans un communiqué sur sa page Facebook, la compagnie exprime le regret d’une telle perte. « Toute la grande famille d’Euro CRM est profondément affectée en ce jour en apprenant que tu nous as quittés. Howard Seedoo, tu as été parmi les premiers à nous rejoindre et à faire grandir l'entreprise. La famille entière se joint aux voix de ceux que tu as accompagnés et fait grandir au sein de notre entreprise pour te souhaiter un bon repos éternel. Nos sympathies et notre soutien vont à la famille en ces temps difficiles ».

Howard Ishraaq Seedoo avait par la suite intégré la Mauritius Commercial Bank. Cette perte tragique a choqué amis et collègues. « Un grand ami, un grand frère, un mentor…. », témoignent-ils. Ceux qui l’ont connu garde le souvenir d’un homme d’exception.

Vendredi matin, il revenait d’une séance de la gym à Flic-en-Flac quand sa voiture a dérapé. Elle a fait plusieurs tonneaux et a heurté un pylône électrique. Le quadragénaire n’a pas survécu au choc.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !