Faits Divers

Accident fatal en 2015 : un motocycliste disqualifié de conduite et mis à l’amende

Cour intermédiaire. L’accusé a plaidé coupable devant la cour intermédiaire.

Un employé d’un élevage de volaille, âgé de 29 ans et demeurant à Saint-Hubert, a écopé, en cour intermédiaire, de trois amendes totalisant Rs 133 000. De plus, il a été frappé d’une disqualification de conduite de neuf mois pour tout type de véhicule.

Le verdict a été prononcé le mercredi 26 décembre par la magistrate Nadiyya Dauhoo. L’accusé a été jugé coupable d’homicide involontaire par imprudence. Cela, lors d’un accident de la route survenu le 3 août 2015, à la route principale de Riche-en-Eau. Accident ayant causé la mort de Vidiawati Murugan, née Russick. La victime était âgée de 58 ans.

 Ce jour-là, l’accusé circulait à moto et avait aussi blessé deux autres retraitées de 66 ans et demeurant à Riche-en-Eau. Il avait ainsi plaidé coupable de coups et blessures involontaires causés par imprudence. Il avait aussi plaidé coupable d’avoir transporté un passager contrairement aux conditions de son permis de conduire provisoire.

« Ébloui »

Dans son verdict, la cour a souligné, qu’au moment des faits, l’accusé était âgé de 26 ans et avait jusqu’ici, un casier judiciaire vierge. Il a présenté des excuses à la cour et a déclaré que le jour du drame, il avait été ébloui par le phare d’un véhicule qui venait en sens inverse. Cependant, la police n’a pas retrouvé le véhicule en question. L’accusé a aussi indiqué qu’il est marié et est le seul soutien de sa famille.

La magistrate a souligné que « la défunte, Vidiawati Murugan avait « 13 milligrammes d’alcool pour 100 millilitres de sang ». La cour note que l’accusé a coopéré avec la police lors de l’enquête et a admis les faits.

La cour a fait ressortir que « le délit commis est jugé sérieux car il y a eu perte de vie humaine et que la victime avait subi des blessures graves (…) les dégâts sur la motocyclette attestent de la violence de l’impact (…) Toutefois, il n’y pas eu de circonstances aggravantes comme la conduite en état d’ivresse ou encore sous l’effet de la drogue. »

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !