Faits Divers

Accident domestique : un nourrisson de 11 mois brûlée avec du thé

Hôpital Victoria. La mère au chevet de son bébé à la Burns Unit de l’hôpital Victoria.

Panique chez la famille Moothien à Plaine-Magnien. La petite Chinayah, âgée de 11 mois, a été brûlée avec du thé. L’enfant a été immédiatement transportée au dispensaire avant d’être transférée à l’unité des brûlés de l’hôpital de Candos. Son état de santé s’est stabilisé.

Marie-Lourdes, la grand-mère, est sous le choc. La petite était sous sa surveillance quand l’accident s’est produit. « Cela fait plusieurs années que je surveille mes petits-enfants. Leurs parents travaillent. J’ai au moins six sous ma charge. Je leur consacre tout mon temps », explique-t-elle.

Lundi après-midi, Marie-Lourdes surveillait la petite qui était sur le lit. « Je venais de faire du thé que j’ai placé sur une table dans le salon. J’ai laissé la petite sur le lit pour aller préparer du lait pour elle. » Pour être sûre qu’elle n’avait pas bougé du lit, elle serait allée vérifier. Rien à signaler.

Mais tout aurait basculé en peu de temps. Alors qu’elle lui préparait son lait, la petite qui est très énergique serait descendue du lit et se serait dirigée vers le salon où elle se serait agrippée à la nappe recouvrant la table sur laquelle se trouvait le thé chaud. La boisson se serait renversée sur elle.

« J’ai entendu crier. Lorsque je suis allée voir, j’ai vite compris ce qui s’était passé. » Sans perdre de temps, elle a emmené la petite au dispensaire de Plaine-Magnien.

Grièvement brûlée au cou et au ventre, la petite Chinayah a été transférée à l’hôpital Victoria, à Candos. Elle est admise à la Burns Unit. Sa mère est à son chevet. « Je n’ai jamais voulu qu’une telle chose se produise. La police a agi comme si j’avais maltraité l’enfant. J’aurais préféré être brûlée à sa place », dit Marie-Lourdes.