Actualités

Accident de travail : l’ASP Narendrakumar Boodhram affirme qu’il s’est blessé au PIO

Narendrakumar Boodhram

L’assistant superintendant de police, Narendrakumar Boodhram, affirme dans une mise au point adressée au Défi Quotidien, qu’il s’est reconnu comme étant l’ex-haut gradé du PIO dont nous avons mentionné dans un article publié dans notre édition du lundi 22 avril sous le titre « Un ex-haut grade du PIO sous le coup d’une convocation au CCID ».

L’ASP Narendrakumar Boodhram conteste le contenu de l’article qu’il juge « unfounded, false, malicious » et affirme qu’il a effectivement subi de multiples fractures lorsqu’il avait fait une chute près des toilettes dans le bureau du Passport & Immigration Office (PIO) en mars dernier. Après l’incident, il avait été transporté à l’hôpital Dr A.G. Jeetoo où il a reçu les soins appropriés. Ne pouvant marcher à la suite de ses blessures, il avait demandé à une policière affectée à son bureau de consigner une déclaration au poste de police de Pope Hennessy pour signaler l’incident au cours duquel il a subi des blessures. « La policière en question a fait cette déclaration en quelques lignes », nous a-t-il précisé mercredi après-midi.

« C’est la procédure lorsqu’une déclaration est faite, il faut donner un statement en appui, c’est ce que la policière a fait. Ce n’était jamais une fausse déclaration. J’ai mes certificats médicaux comme preuves y compris un rapport d’imagerie médicale.»

La procédure pour ouvrir une enquête sur une fausse déclaration est toute autre. Il faut avoir une requête par écrit du Commissaire de Police ou une entrée quelque part. Le CCID n’a jamais obtenu une requête par écrit. À aucun moment, la policière n’a été avisée qu’une enquête a été ouverte au sujet d’une affaire de fausse déclaration. »

L’essentiel de notre article porte sur l’ouverture d’une enquête sur les circonstances dans lesquelles l’ASP Narendrakumar Boodhram a subi des blessures en mars dernier à son bureau. Nous réaffirmons qu’effectivement une enquête a été ouverte par des officiers du Central CID pour établir les causes de l’accident. 

« C’est faux de dire que j’étais convoqué au CCID pour fausse déclaration, mais c’était par rapport au cas de Mike Brasse (Ndlr : trafiquant de drogue arrêté à l’île de La Réunion avec passeport mauricien) qui concerne le commissaire de Police ». L’ASP affirme qu’il a « always performed my duty as a Police Officer with professionalism, dignity and probity ».

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Made for more