Faits Divers

Accident de Montebello : la cour rejette la motion de Constance La Gaieté

Accident de Montebello La  cour a ordonné le maintien du procès contre la compagnie sucrière.

Plus de huit ans après l’accident de Montebello ayant causé la mort de quatre personnes, le procès intenté à la compagnie sucrière Constance La Gaieté se poursuivra en cour intermédiaire. Ainsi en a conclu le magistrat Raj Seebaluck qui a rejeté la motion de la compagnie qui réclamait des précisions sur les accusations.

Constance La Gaieté avait, par le biais de son avocat Ashley Ramdass, réclamé des précisions sur les accusations retenues contre elle. Cette compagnie répond de deux accusations formelles d’homicide involontaire par imprudence et de coups et blessures. Cela à la suite d’un accident de la route survenu le 8 septembre 2009, à Montebello, Pailles. L’accident impliquait un autobus de la Corporation Nationale de Transport (CNT) et un camion de Constance La Gaieté. La collision avait fait quatre morts et 42 blessés.

Le magistrat Raj Seebaluck, dans son arrêt, a souligné avoir considéré les plaidoiries des deux parties. Il a ainsi rejeté la motion de la défense et ordonné que le procès intenté contre Constance La Gaieté soit maintenu. L’audition des témoins se poursuivra le 17 octobre 2018. La poursuite est représentée par Me Abdool Raheem Tajoodeen.

Sous la première accusation, la compagnie est accusée d’homicide involontaire par imprudence, pour avoir causé la mort par négligence de Jonathan Fidèle, Canden Mohun, Jagmohun Beeharry et Juskaramsing Beeharry Ramtohul.

Sous la deuxième charge, elle est accusée d’avoir occasionné par négligence des coups et blessures aux 42 passagers, dont un adolescent de 12 ans.

C’est vers 6 h 45 que le drame s’est produit à Montebello, le 8 septembre 2009. Le camion de Constance La Gaieté a accroché l’autobus de la CNT sur son flanc droit. Le bus a été traîné sur plusieurs mètres sur l’asphalte avant de se renverser. Le choc a été si violent que le véhicule s’est retrouvé les roues en l’air. Il ressort que les freins du camion avaient lâché. Le conducteur a bien tenté de stopper son poids lourd, mais en vain. Il a heurté le bus de la CNT qui transportait une quarantaine de passagers d’Henrietta vers Port-Louis.

Découvrez les dernières nouvelles, les résultats des matchs et des potins en cliquant ici