Live News

Accès interdit aux non-vaccinés : le ministère de la Santé parle de spéculations et d’exagérations

Deenarain Lokee et Joseph Lindsay Mario Mario

C’est par voie d’affidavits que se poursuit la bataille juridique contre l’interdiction d’accès aux écoles et hôpitaux aux non-vaccinés. Le ministère de la Santé et celui de l’Éducation ont ainsi répondu par déclarations sous serment au chauffeur de van scolaire, Joseph Lindsay Mario Marion et au travailleur social, Deenarain Lokee. Ils y parlent de spéculations et d’exagérations de la part des demandeurs de révision judiciaire.

Les demandes de révision judiciaire logées par Joseph Lindsay Mario Marion et Deenarain Lokee étaient donc appelées ce lundi 12 juillet 2021. C’était en Cour suprême devant le chef juge Asraf Caunhye.

Les deux contestataires demandent à l’instance judiciaire de décréter comme nuls et non avenus, les règlements permettant l’interdiction d’accès aux écoles et hôpitaux, aux personnes non-vaccinées et sans un résultat PCR (Polymerase chain reaction) daté de pas plus de sept jours.

Ce lundi, Me Kaviraj Bokhoree a, au nom des contestataires, présenté deux affidavits respectifs. Affidavits qui se veulent une réponse à ceux présentés par le ministère de la Santé et celui de l’Éducation.

Joseph Lindsay Mario Marion et Deenarain Lokee y avancent respectivement que leur demande est justifiée et qu’ils sont bel et bien habilités à loger les présentes actions.

Me Verna Nirsimloo, Chief State Attorney et représentant le ministère de la Santé et l’État, et Me Doorgesh Kumar Manikaran, Principal State Attorney et représentant le ministère de l'Éducation, ont aussi présenté des affidavits.

Le Dr Swaraj Ramasawmy, Deputy Permanent Secretary au ministère de la Santé a, dans une déclaration sous serment, déposée aujourd'hui,  avancé que Joseph Lindsay Mario Marion a dans son propre affidavit daté du 8 juillet 2021, « introduit des faits nouveaux, exagérés et de nature spéculative ».

Il a notamment fait référence au passage où le chauffeur de van scolaire parle de l’absence d’option pour emmener sa mère de 80 ans à l’hôpital. Il évoque aussi la décision du ministère de la Santé de contraindre ceux qui refusent le vaccin, de payer leur test PCR. Répondant à l’affidavit de Deenarain Lokee, le Dr Swaraj Ramasawmy a dans le sien, a encore parlé de spéculations.

Les deux affaires seront fixées par circulaire pour être entendues. Me Kaviraj Bokhoree a demandé à ce que cela soit fait au plus vite, au vu de l’importance de l’affaire.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !