Faits Divers

Abus sexuel sur mineure : sa compagne le surprend tentant de violer une ado 

police de Rose-Hill

Une adolescente de 14 ans originaire des basses Plaines-Wilhems a échappé à un viol. Le suspect : un homme de 65 ans et sans histoires que connaît la victime. C’est la compagne du retraité qui les a surpris le 10 mars dernier à leur domicile. Elle a pris la défense de la collégienne. Le suspect a été arrêté. 

Dans son récit au poste de police de Rose-Hill, la victime dit qu’elle connaît son agresseur, qui serait un proche de la famille. Le jour de l’incident, la collégienne s’est rendue dans un supermarché. C’est sur le chemin du retour qu’elle dit avoir croisé le chemin du sexagénaire. Avant de la ramener chez elle, ce dernier lui a proposé de passer quelques instants chez lui. 

Sans se douter des intentions du retraité, l’adolescente est repartie avec lui. Mais une fois au domicile de ce dernier, les choses ont pris une toute autre tournure. « Il m’a poussée sur le lit et m’a dévêtue de force », explique-t-elle dans sa déposition. Elle ajoute qu’elle s’est alors débattue pour se tirer des griffes de son agresseur, mais en vain. « Il a commencé à me faire des attouchements. La femme qui vit avec lui est ensuite arrivée », a relaté l’adolescente aux policiers. 

«c’est faux»

Choquée, la compagne du sexagénaire est intervenue pour le bousculer. Elle est repartie avec la victime. Une fois chez elle, l’adolescente a raconté sa mésaventure à sa mère. Peu après, toutes deux se sont rendues au poste de police pour faire une déposition. 

Dans le sillage de l’enquête, la police a arrêté le retraité. Il a été traduit devant la cour de Rose-Hill. Il répond d’une accusation provisoire de  causing child to be sexually abused. La police a objecté à sa remise en liberté sous caution. Durant son interrogatoire, il a réfuté les allégations portées contre lui : « C’est faux. Elles mentent. Je l’ai véhiculée mais je ne l’ai jamais agressée comme elle le prétend. »