Faits Divers

Abri pour enfants : quatre cas d’attouchement sexuel en un mois

Après trois cas survenus fin décembre, un autre cas d’attouchement sexuel allégué dans le même shelter a été rapporté au ministère de l’Égalité des genres et de la Protection des enfants. La victime : un garçonnet de huit ans qui a subi les caprices de son colocataire, le vendredi 18 janvier.

Il doit son salut à un Child Caregiver Officer. Il a été victime d’attouchements peu avant midi, vendredi. Alors qu’il attendait son déjeuner, son ami lui a demandé de l’accompagner dans une des chambres du shelter. Par la suite, l’« ami » a placé la victime sur un lit avant de commettre son forfait. Le jeune homme a mis en terme à son « jeu » lorsqu’il a entendu une employée arriver.

Les deux garçons se sont ensuite dirigés vers la salle à manger pour le déjeuner. Ce n’est que dans la soirée de vendredi que la victime a relaté l’incident à une des employées. La direction du shelter a ensuite informé le National Children Council et le ministère de l’Égalité des genres. La victime, 8 ans, a consigné une déclaration au poste de police de la localité en présence d’une employée de l’Alternative Care Unit du ministère. L’enfant a été transporté à l’hôpital Jeetoo où il a été examiné.

Selon les dires des autres pensionnaires, le présumé « agresseur » n’en est pas à sa première tentative. Fin décembre, les Child Caregiver Officers avaient exprimé leurs exaspérations. Trois cas avaient été rapportés. Des menottes en plastique, reçues comme cadeaux pour Noël, avaient été utilisées par certains enfants pour attacher leurs victimes aux fenêtres.

Cet abri pour enfants qui se trouve souvent sous les feux des projecteurs avait transféré un des agresseurs et un autre fut admis à l’hôpital psychiatrique.

Fin décembre quatre pensionnaires, âgés entre 8 et 12 ans, ont été hospitalisés après avoir été victimes d’agressions et d’attouchements sexuels. Après enquête, l’Ombudperson for Children soumettra  un rapport sur cet abri pour enfants.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Made for more