Live News

Abolition des cigarettes en prison : vers l’introduction du ‘nicotine patch’ pour les gros fumeurs

On envisage d’introduire le ‘nicotine patch’ dans les prisons, afin de permettre aux gros fumeurs incarcérés de passer leurs envies. Une réunion, comprenant des représentants de l’administration carcérale et du personnel médical, s’est tenue mercredi à la prison centrale de Beau-Bassin à ce propos.

La direction du milieu carcéral n’envisage pas de faire marchine arrière dans sa décision d’abolir la consommation de cigarettes en prison. Mais, selon des hauts gradés du centre pénitentiaire de Beau-Bassin, cette mesure, qui a provoqué des grincements de dents depuis lundi, « est en passe de connaître des assouplissements ». Dans la pratique, avance un Deputy Commissionner of Prisons (DCP) basé à ladite prison, la possibilité se fait jour que des nicotine patches soient distribués aux détenus ayant une forte dépendance à la cigarette. « Mais pour l’heure, tout est en phase embryonnaire », précise notre interlocuteur.

L’interdiction de la cigarette en prison est, pour rappel, devenue une réalité depuis le vendredi 1er février 2019. Depuis octobre 2018, les détenus consommateurs de tabac ont toutefois été initiés à des sessions, menées notamment par les officiers du ministère de la Santé dans toutes les prisons du pays, visant à réduire leur dépendance à la cigarette. Cette mesure provoque toutefois des réactions tendues au sein de la population carcérale. Des signes de protestation, tels que le refus de se nourrir, ont eu lieu à la prison centrale de Beau-Bassin, à celle des femmes ou encore au centre pénitentiaire de haute sécurité de Melrose dans le courant de la semaine. Selon des recoupements, des détenus de la prison de Melrose auraient même tenu une « grève de la faim » en signe de protestation vendredi.

Sollicitée par Le Dimanche/L’Hebdo, la cellule de communication du milieu pénitentiaire a confirmé la possibilité que des nicotine patches soient distribués aux détenus. « Rien n’est confirmé pour le moment. D’ailleurs, cette mesure est envisageable uniquement pour les gros fumeurs », répondent les cadres de la prison. Ces derniers défendent toutefois l’abolition du tabac en prison, en soulignant que « les détenus ainsi que leurs proches ont été tenus informés de cette initiative depuis octobre 2018 ». Des campagnes, tenues par le ministère de la Santé, ont même eu lieu dans les différentes prisons du pays.

Maurice ne fait pas exception et ses prisons ne sont pas les seules au monde où les cigarettes sont interdites. Cette mesure est déjà appliquée dans les prisons d’Australie, de Nouvelle-Zélande et du Canada. En juillet 2015, une émeute a même eu lieu à Melbourne, en Australie, suite à l’annonce de cette mesure. Le trafic de cigarettes dans le milieu carcéral avait, par ailleurs, été évoqué dans le rapport de la commission d’enquête de l’ex-juge Paul La Shang Leen sur la drogue, soumis dans le courant de l’année dernière. C’est l’une des raisons qui ont poussé l’administration carcérale à abolir la consommation de tabac à la prison. 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !