Actualités

Abattage de chauves-souris : des scientifiques poursuivent le gouvernement 

Le gouvernement se trouve au pied du mur. Des scientifiques ont décidé de le poursuivre à cause de l’abattage des chauves-souris. Jusqu’à présent, 50 000 de ces mammifères volants ont été tués. L’écologiste mauricienne Vincent Florens indique que l’abattage des chauves-souris n’a jamais été fait pour obtenir des profits plus élevés. Il se demande à qui cet exercice profite réellement, si ce n’est les planteurs de fruits. 

Plusieurs collègues de l’écologiste, qui sont des scientifiques, soutiennent son action en justice contre le gouvernement pour violation du bien-être des animaux. Le fait que de tuer des chauves-souris constitue une violation de l’article 3.1.A. de la loi mauricienne sur la protection des animaux. C’est ce que rapporte le magazine National Geographic. S’ils perdent leur cause, Vincent Florens et ses pairs craignent que Maurice ne crée un dangereux précédent en ce qui concerne le ciblage d’espèces menacées dans le monde entier et considérées comme des nuisances pour l’activité humaine. 

Le problème avec les chauves-souris a débuté en 2002 quand le pays a exporté des fruits, notamment les letchis. Ceux qui ont des vergers tiennent les chauves-souris pour responsables des dégâts causés aux mangues et aux letchis. Pour leur part, les écologistes s’appuient sur un rapport de l’International Union for Conservation of Nature (IUCN) publié en juillet 2018. Celui-ci démontre que la roussette noire est désormais en danger suivant une campagne d’abattage. Cette espèce de chauves-souris est passée de vulnérable à en danger sur la liste rouge de l’UICN. 

Fabiola Monty, scientifique environnementale à Maurice au sein de la Commission des droits environnementaux de DIS-MOI, agit en tant que plaignante aux côtés de Christian Vincenot, écologiste spécialiste des chauves-souris et modélisateur écologique de l’université de Kyoto au Japon. « Nous avons fait des pétitions et plusieurs autres actions, en vain. Nous avons donc décidé de venir avec des décisions plus concrètes », explique-t-elle. 
 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !