Xplik ou K

Abandonnée par son époux : une mère et sa fille de deux ans ont besoin d’aide

Yasmeen B., 45 ans, est tourmentée. Depuis que son époux l’a abandonnée, cette habitante de Vallée-Pitot n’a plus de revenus. Mariée religieusement depuis six ans, cette femme au foyer dépendait financièrement de son mari. Elle a besoin des matériaux pour construire un logement et des aliments pour sa fille de deux ans.

«Depuis que mon époux nous a abandonnées en septembre, ma fille et moi, je ne peux plus régler le loyer. On payait Rs 3 500 pour une maison dont le toit coulait comme une passoire. On n’a plus l’électricité. Nous éclairons les deux pièces à l’aide de bougies. Ma vie est devenue un calvaire. Je dois quémander à manger », confie Yasmeen B. en larmes.

Cette femme âgée de 45 ans ajoute qu’elle ne peut pas offrir à sa fillette de deux ans le lait dont elle a besoin. Sans ressources, elle demande l’aide de ses proches pour subvenir à ses besoins.

L’argent qu’elle perçoit en mendiant suffit à peine à acheter à manger. « Ma mère m’a offert un terrain à Trou-aux-Biches. J’ai entamé des procédures auprès de la National Empowerment Foundation. Malgré les va-et-vient incessants, je n’ai jamais eu de réponse », ajoute la quadragénaire.

« Vu que j’ai une fille, je ne veux pas habiter chez des proches. Je ne veux pas d’ennuis. Je reste avec ma fille pour veiller à sa sécurité. » Yasmeen lance un appel à l’aide au public pour qu’il lui offre des aliments, des couches et du lait pour sa fille. La quadragénaire est aussi à la recherche de matériaux pour qu’elle puisse bâtir un logement: « J’ai besoin de feuilles de tôle et de bois. »

Yasmeen réclame également une aide de la Sécurité sociale. « J’ai fait une requête en novembre. Je n’ai obtenu aucune réponse jusqu’à présent », précise-t-elle, la voix brisée par le chagrin et le désespoir. Yasmeen est joignable sur le 5732 7731 ou le 5758 1586.

Sollicité par la rédaction d’Xplik ou K, Thakoorparsad Bhoyroo, commissaire adjoint à la Sécurité sociale, a pris note des doléances de Yasmeen. « Ce cas sera traité de toute urgence. Nous ferons le nécessaire pour accélérer la demande de cette mère », a-t-il affirmé.