People

60 ans de carrière musicale - Marie-Josée Clency : «Je voulais être infirmière»

Marie-Josée Clency Marie-Josée Clency célèbre ses 60 ans de carrière musicale.

Depuis trois ans, Marie-Josée Clency accomplit le dernier vœu de son époux Roger. Elle poursuit leur aventure musicale. Elle a entamé la sienne il y a soixante ans. Celle qui rêvait d’être infirmière est devenue maman à 16 ans et aussi chanteuse. Sans regret !

Marie-Josée Clency était en concert pour marquer ses 60 ans de carrière le samedi 15 décembre au Azallé Lounge Club à Grand-Baie. L’événement était organisé par ce club et Radio Plus. Jean-Alain Clency, Steve Augustin, Wilson Félix et Jean-Marie ont partagé la scène.

Le couple Clency complice sur scène comme dans la vie.
Le couple Clency complice sur scène comme dans la vie.

Roger Clency, figure emblématique du séga mauricien, s’en est allé le 13 janvier 2016. Deux ans plus tard, Marie-Josée Clency, 75 ans, vit avec la douleur de l’absence. Roger et Marie-Josée se sont connus durant leur adolescence. Ces habitants de Beau-Bassin fréquentaient le collège Bhujoharry et leurs mères travaillaient pour une famille aisée.

« La scène a fait de moi la femme artiste que je suis aujourd’hui »

« J’avais 13 ans et lui deux ans de plus. Depuis que nous nous sommes rencontrés pour la première fois, nous ne nous sommes plus quittés. Aujourd’hui encore, il est présent à travers sa musique et ses enfants », raconte l’interprète de « Repran mo mari ».  

Le couple vivait un amour fort, pur et passionnel. À 16 ans, Marie-Josée accueille le premier fruit de leur amour. « C’était une étape importante de notre vie de couple et à laquelle nous n’étions pas préparés. Je complétais mon Senior (School Certificate) et je voulais être infirmière. Roger, de son côté, faisait ses premiers pas dans la musique. Nos parents nous ont soutenus et Roger m’a accompagné durant la grossesse », explique-t-elle.

Pravind Jugnauth, Premier ministre a reçu Marie-Josée Clency au PMO à Port Louis dans la journée du vendredi 14 décembre. C’était en présence d’Alain Wong, ministre de l’Intégration Sociale, Pradeep Roopun ministre des Arts et de la Culture et Jean-Alain Clency.
Pravind Jugnauth, Premier ministre a reçu Marie-Josée Clency au PMO à Port Louis dans la journée du vendredi 14 décembre. C’était en présence d’Alain Wong, ministre de l’Intégration Sociale, Pradeep Roopun ministre des Arts et de la Culture et Jean-Alain Clency.

Les parents ont toutefois insisté pour que Roger se trouve un emploi pour s’occuper de sa nouvelle famille. Il a alors rempli le formulaire pour intégrer la force policière. « Il a fait comme demandé et a mis le cap à La Réunion pour un événement musical. Au bout de quinze jours, il a reçu sa lettre et il est retourné à Maurice pour exercer comme policier », ajoute-t-elle.

Il est resté dans le domaine pendant une douzaine d’années, avant de se consacrer entièrement à la musique. Ils se sont mariés civilement le 28 décembre 1963. Deux jours plus tard, ils se sont dit oui devant Dieu.

Dans les années 60, Roger faisait partie d’un orchestre. Il jouait à la batterie et à la contrebasse. « Mée Rivière, le chef d’orchestre, lui a un jour demandé : « To ena enn ti pyess (petite amie) ? Fer li sant ar toi ». C’est ainsi que notre duo a vu le jour », relate-t-elle. Marie-Josée qui était une fille très timide suit l’amour de sa vie dans cette nouvelle aventure. « La scène a fait de moi la femme artiste que je suis aujourd’hui », dit-elle.

Elle est entourée des chanteurs Georgie Lebout-Permal et Lindsay.
Elle est entourée des chanteurs Georgie Lebout-Permal et Lindsay.

Roger écrivait et composait. « Il n’a jamais voulu que je regarde ses textes avant les répétitions. On se faisait mutuellement confiance. Il me tendait les paroles et je ne faisais que poser ma voix sur l’air », dit-elle. Ils ont participé à l’inauguration de nombreux hôtels de l’île et au premier spectacle de l’indépendance de Maurice.

Leur complicité était très appréciée de tous. Ils ont bâti leur popularité sur cela. Mais le duo Clency se voulait être différent du couple. « Notre vie d’artiste n’affectait pas notre vie de couple et de parents. Parfois, on ne s’adressait pas le mot en tant qu’époux et épouse. Mais une fois sur scène, nous mettions nos différends de côté. Quand nous retournions à la maison, on continuait à ne pas se parler jusqu’à ce qu’on trouve un compromis. Nous nous consacrions à nos quatre enfants. Leur éducation et leur épanouissement ont toujours été notre priorité. Si j’étais la ministre de l’Intérieur et des Finances, Roger était lui le Premier ministre », indique Marie-Josée Clency avec le sourire. Elle compte aujourd’hui onze petits-enfants et trois arrière-petits-enfants.

Marie-Josée Clency a fait danser Maurice et le monde sur « Repran mo mari ».
Marie-Josée Clency a fait danser Maurice et le monde sur « Repran mo mari ».

Il y a 28 ans, le couple Clency a vécu à Paris. « C’était le nouvel eldorado. Nous étions en quête d’un meilleur avenir pour nos progénitures. Ils y ont grandi et ils s’y sont bien installés. Mes trois fils et ma fille ont, d’une façon ou d’une autre, touché à la musique. Jean-Alain est le plus jeune et assure la relève. »

Elle ne s’attendait pas à célébrer 60 ans de carrière musicale. « J’ai une pensée spéciale pour Jacqueline et Cyril Dalais, Cyril Vadamootoo, ancien directeur de l’Office du Tourisme, et sir Gaëtan Duval qui nous ont fait confiance à nos débuts. Je dois aussi remercier Primerose Obeegadoo. Elle m’avait confectionné une longue jupe. Mais je ne l’ai portée qu’à une seule reprise, car elle a été volée », confie Marie-Josée Clency.