Live News

50 ans de carrière dans la chanson - Ram Joganah, 70 ans : « L’âge se fait sentir. Mais la force musicale est toujours présente »

Ram Joganah a soufflé ses 70 bougies en juillet dernier.
Ram Joganah a soufflé ses 70 bougies en juillet dernier.

Le chanteur engagé, Ram Joganah a soufflé ses 70 bougies en juillet dernier et ses 50 ans de carrière dans la chanson. Un parcours musical riche en émotions. 

«’Pu twa zenes’ sera mon dernier album. À 70 ans, les choses ne sont plus pareilles. Je ne compte plus faire de grands concerts. L’âge se fait sentir. Mais la force musicale est toujours présente et je vais continuer à écrire », indique Ram Joganah, membre fondateur du Grup Latanier avec son frère Nitish.  

Chanteur engagé, Ram Joganah lancera avec le groupe mythique, ’Pu twa zenes’ prochainement. Cet album sera composé de huit à neuf chansons, avec des messages pour les jeunes, les décideurs et le peuple mauricien dans son ensemble. 

« L’amour et la jalousie sont parmi des thèmes sur lequel seront axées les chansons. J’ai déjà écrit les paroles et les choses se font petit à petit. Je ne suis pas pressé de le lancer, car je ne fais pas cela pour de l’argent, mais pour passer des messages afin d’avoir un changement dans notre société », fait ressortir l’interprète de ‘Krapo Kriyé’. 

Époux de Vidya, père de Kavi et Tinesha et grand-père du petit Kiann, Ram Joganah a connu un riche parcours musical avec au compteur une vingtaine d’albums avec le Grup Latanier, en solo et avec d’autres chanteurs. 

Né à la route Palma à Quatre-Bornes, dans ‘ene lakaz la pailles avec ene grand la varangue, Ram Joganah, qui vient d’une fratrie de six enfants, découvre la musique très jeune avec son père. « Mon père travaillait au ministère de la Santé, mais il se passionnait pour la musique. Il jouait du violon, de l’accordéon et de la guitare. Il est mort à l’âge de 45 ans », raconte Ram Joganah. Ce dernier, vers l’âge de 14 ans, découvre son premier instrument, en l’occurrence la ravane.

Ram Joganah et son frère Nitish (à gauche) sont les membres fondateurs du Grup Latanier.
Ram Joganah et son frère Nitish (à gauche) sont les membres fondateurs du Grup Latanier.

« Je jouais à la maison avec mes frères. Puis, les amis du quartier nous ont rejoints sans oublier Bam Cuttayen et on a commencé à faire des petits morceaux. Avec Nitish et Bam, nous avons écrit des chansons et créé le Grup Quartier Palma en 1972 », se souvient Ram Joganah. 

Un an plus tard, les chansons engagées prennent de l’ampleur comme outil de la lutte politique pour leur capacité de mettre des mots sur les maux de la société. Ram et Nitish Joganah, intègrent le groupe ‘Soley Ruz’, proche du parti MMMSP, rassemblant également Bam Cuttayen, Micheline Virahsawmy, Rosemay Nelson, Yvon Macabé ou encore Menwar. 

Quelques années plus tard, le groupe est dissous et ses membres commencent leur carrière solo. Ensuite, Ram et Nitish Joganah décide de fonder le Grup Latanier le 19 novembre 1979. Leur objectif : dénoncer l'injustice à travers la musique.  Le groupe engagé est à l’époque composé de Lindsay Rousselin, Alain Sandian, Gilbert Sandian, Ben Parimamen, Herve Ga, Jean-Noël Brabant, Vaness et les frères Joganah. Au fil des années, d’autres personnes ont rejoint le groupe, notamment Cyril Boodhoo, Naden Marden, Govinda Coolen, Jeyen Coolen, Alain Couronne, Ganessen Chellapermal, Bruno Mooken et Alain Remila, entre autres. 

Nitish ( à gauche) et Ram Joganah à leurs débuts.
Nitish ( à gauche) et Ram Joganah à leurs débuts.

Le premier album Krapo Kriyé sort en 1981 et plus d’une vingtaine suivront. Les paroles portent des messages forts d'unité nationale appelant à une réflexion plus approfondie pour le changement. Leurs textes, soutenus par une musique fusionnelle et acoustique et reflétant la société multiculturelle, sont appréciés de différents horizons culturels et sociaux.

« Les paroles de nos chansons étaient fortes et cela touchait les Mauriciens directement au cœur. On est venu avec un style différent », se souvient Ram Joganah.  Qui plus est, le Grup Latanier fabrique ses propres instruments de musique et séduit encore plus ses fans. « Par exemple, on prenait le tronc du cocotier, on le vidait et on fabriquait un tambour avec », se souvient notre interlocuteur.

Le Grup Latanier a fait des représentations en Europe et en Afrique et aujourd’hui le groupe se compose  de nouveaux talents.  « Avec Nitish et Lindsay Rousselin, nous sommes les plus anciens du groupe qui compte dans ses rangs d’autres artistes. Mais les jeunes qui ont intégré le groupe ont gardé le côté acoustique et le style propre à Latanier », confie notre interlocuteur qui n’a pas abandonné sa plume. 

C’est toujours en contact avec la nature que Ram Joganah écrit ses textes pour ses chansons. « J’écris toujours mes textes sous un arbre. Il me faut être en contact avec la nature. D’ailleurs, je pratique la méditation à l’extérieur, quand je ne suis pas en train de bricoler ou regarder la télé, mes deux autres passe-temps ».


 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !