Faits Divers

35e victime de la route : Jean-Marc Augustine fauché à Alma

Jean-Marc Augustine avait 54 ans.

Jean-Marc Augustine, 54 ans, a été arraché à la vie brusquement. Vendredi matin, ce père de famille, domicilié à Lallmatie, était à motocyclette quand une voiture l’a percuté à Alma. L'homme, qui se rendait au travail, n’a pas survécu à ses blessures. Il est la 35e victime ayant perdu la vie dans un accident de la route depuis le début de cette année. 

Jean-Marc Augustine était plombier. Il se rendait sur son lieu de travail lorsque le malheur a frappé vers 7 h 45, vendredi. Arrivé à Alma, une voiture, conduite par un habitant d’Upper Dagotière, âgé de 37 ans, l’a percuté. L’impact a été violent et Jean-Marc Augustine a été projeté sur l’asphalte. La police de Quartier-Militaire a été mandée. Le Service d’Aide Médical d’Urgence s’est aussi rendu sur place. Le personnel soignant a constaté que le motocycliste avait déjà rendu l’âme.  L’autopsie pratiquée par le Dr Prem Chamane, médecin légiste, a attribué la mort de Jean-Marc Augustine à ses multiples blessures.

Le chauffeur de la voiture a été conduit au poste de police de Quartier-Militaire. Il a été soumis à un alcootest qui s’est avéré négatif. Il a expliqué qu’il doublait un véhicule lorsque l’impact s’est produit. Il n’a pu éviter la moto du plombier. À la fin de son interrogatoire, il a comparu devant la cour de Moka sous une charge provisoire d’homicide involontaire. Il a dû s’acquitter d’une caution pour retrouver la liberté conditionnelle. 

« Monn gagn enn sok »

À la rue Mariamen Temple, Lallmatie, le temps s’est arrêté. Jean-Marc Augustine, décrit comme un homme calme et jovial, laisse toute sa famille dans la détresse. Il était père de trois enfants, dont deux étudient encore. Sa fille Letichia  est inconsolable. « Je n’habite pas chez mon père. La dernière fois que je l’ai vu remonte à février dernier », explique celle-ci. Nul n’avait imaginé un tel coup du sort.

« Vendredi matin, j’ai reçu un appel m’informant que mon père avait été victime d'un accident. Il était en route pour le boutlot. Au départ, on ne m’a pas dit qu’il était mort. Monn gagn enn sok », lâche Letichia en pleurs. Aux dires de la jeune femme, son père et sa mère étaient séparés. Il avait refait sa vie, mais ils avaient gardé contact.

La fille garde les souvenirs d’un père qui était toujours là pour elle. « Zame linn kriy avek mwa. Tou seki ti diman li, li ti pe done », ajoute-t-elle aux bords des larmes. Les funérailles de Jean-Marc Augustine auront lieu ce samedi. 

12 motocyclistes tués depuis janvier

Le nombre de morts sur nos routes est de 35. À la même période l’année dernière, il y avait 39 morts pour 35 accidents. Selon les chiffres de la Traffic Branch, les motocyclistes sont les plus vulnérables. Depuis le début de l’année, on compte 10 piétons, 3 chauffeurs, 12 motocyclistes, 8 passagers, 2 cyclistes.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !