Actualités

2e miracle économique: la détermination de SAJ

À 85 ans, sir Anerood Jugnauth amorce probablement une des années les plus déterminantes de sa longue et prolifique carrière de politicien.

Nous saurons d’ici douze mois si sir Anerood Jugnauth (SAJ) aura démarré le second miracle économique. L’homme est plutôt optimiste. « En 1983, la situation était pire, mais le miracle économique avait pu se faire. Cela avait toutefois pris quatre ans », a-t-il soutenu dans son interview aux journalistes de la radio, le vendredi 18 décembre. Ses proches collaborateurs parlent de la nouvelle jeunesse de SAJ. Solide dans ses bottes, intellectuellement au top et le caractère toujours aussi bien trempé, le Premier ministre a montré pendant l’année écoulée qu’il est bien présent sur tous les fronts et qu’il est toujours l’homme qu’il était. Connu pour trancher dans le vif, même si cela doit faire mal, SAJ n’a pas hésité à le faire en 2015 à plusieurs reprises. Notamment quand il prend la décision de limoger les personnes ayant été recrutées quelques mois avant les législatives du 10 décembre 2014. « J’ai fait perdre un peu d’emplois. Je n’ai pas peur de le dire. Il y avait des ‘asize bez kas’ partout. Je ne peux pas tolérer cela. Le pays ne peut progresser sans productivité. On ne peut pas retourner à l’époque de ‘Quatre jours à Paris’, où 20 000 personnes avaient été recrutées peu avant les élections générales », souligne-t-il, le vendredi 18 décembre. « L’homme a été au four et au moulin. Il est là quand il faut prendre une décision courageuse. Il est très lucide et maîtrise ses dossiers », affirme Dev Beekharry, directeur de communication au Bureau du Premier ministre. Celui-ci est l’un des rares personnes qui côtoient SAJ sur une base quasi quotidienne.

Nettoyage dans les ministères

Sa journée classique débute aux alentours de 9 h 30 pour terminer vers 17, voire 18 heures. Visites de courtoisie, rendez-vous avec des ministres et autres responsables, sessions de travail rythment sa journée. « SAJ s’investit totalement dans la relance économique. Il a un calendrier très chargé car il veut que son pays réussisse son deuxième miracle économique », confie Dev Beekharry. Pendant l’année écoulée, le Premier ministre s’est beaucoup concentré sur le grand nettoyage dans les ministères et corps parapublics, le rétablissement du pouvoir d’achat des Mauriciens et la mise en place des bases de la relance économique. Entré dans le sérail politique il y a plus de cinquante ans et membre d’un cabinet dès 1965 comme ministre du Développement dans le gouvernement de Ramgoolam père, sir Anerood Jugnauth jouit de toute l’expérience politique pour mener à bien sa barque.

Related Article
 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !