People

2020 : Ma résolution…

Les premiers jours de janvier sont souvent ceux des décisions pour de nouveaux départs, des projets et surtout pour de bonnes résolutions. Certains prennent de nouvelles résolutions alors que d’autres continuent de travailler sur les résolutions prises. Le défi Seniors est parti à la rencontre de nos personnalités connues dans le domaine de l’art, de la politique, de l’engagement social et du monde syndical pour connaître leurs résolutions pour l’année 2020


Raouf Bundhun, 82 ans, ancien vice-président de la République : « Continuer mes activités sociales et faire plus de la lecture » 

Raouf

Pour l’ancien vice-président de la République, cette nouvelle décade est, pour lui, une continuation de son engagement social auquel il se consacre depuis qu’il est à la retraite politique. À la veille de son 83e  anniversaire, les résolutions de l’ancien vice-président de la République sont de continuer avec force et vigueur toutes ses activités et engagement en faveurs des autres. Il souhaite aussi pouvoir consacrer plus de temps pour s’adonner à la lecture. « Il y a des livres qui attendent d’être lus », confie-t-il avec un sourire. Fidèle à lui-même, il compte profiter encore plus du temps en famille et savourer chaque jour au maximum. Même s’il est moins actif au niveau politique, Raouf Bundhun dit suivre de près la politique et admire certains des nouveaux visages et continue d’observer les évolutions de la politique à Maurice.


LogaLoga Virahsawmy, 75 ans, Gender Links : « Si ma santé me le permet, continuer à aider Gender Links et Safe Haven Halfway Home et terminer mon livre »

C’est le grand désir de Loga Virasamy en cette année 2020. Elle avoue qu’avec l’âge, elle connaît quelques ennuis de santé, mais qu’au fond de son cœur, elle souhaiterait toujours continuer à œuvrer pour l’ONG Gender Links qui mène un combat contre l'inégalité entre les sexes et le Women’s empowerment. « Je voudrais m’impliquer toujours avec les enfants du Safe Haven autant que possible. » Si, actuellement, c’est sa fille qui s’occupe plus de l’ONG, Loga est toujours membre du conseil d’administration régional de l’organisation et souhaiterait toujours apporter son aide.  Loga Virasamy, aussi écrivaine, compte terminer son troisième roman qui porte sur le social et souhaite le publier au mois d’avril.


Amarnath Hosany, 60 ans, écrivain « Trouver le bonheur dans les choses simples »

Amarnath

C’est la continuité d’une résolution prise il y a quelques années pour Amarnath Hosany, écrivain pour enfants. 

Ce dernier, qui est fraîchement retraité, a plus de temps pour réfléchir sur la vie. « Depuis quelque temps, j’ai remarqué que malheureusement nous cherchons le bonheur ailleurs, alors que le bonheur est autour de nous dans les moments simples qui ne requièrent pas forcément du matériel », souligne-t-il. Il préfère investir sur des amitiés. Il compte cette année encore s’investir pour améliorer ses relations avec la nature, les amis et aussi de partager plus de temps avec les enfants de la Fondation pour Interculturelle et la Paix. L’écrivain a aussi quelques ouvrages en gestation. Il ajoute surtout qu’en 2020, ce sera encore plus de lecture et d’écriture pour lui. 


Akbar Patel, 60 ans, ancien sélectionneur du Club M : « Me remettre au service du football mauricien »

Ackbar Patel

C’est la grande résolution de l’ancien sélectionneur du club M. Akbar Patel, qui croit fortement dans les résolutions, car pour lui, en tant que sportif, il faut avoir des objectifs dans la vie pour pouvoir avancer. 

« Cela nous encourage à donner notre maximum pour les atteindre, et même s’ils ne sont pas atteints dans l’effort, on aura fait quelques pas de plus vers le progrès », confie Akbar Patel. Grand passionné de foot, il veut surtout travailler avec les jeunes pour avoir de meilleurs joueurs dans l’équipe mauricienne, et même en faire des joueurs internationaux. Autant de projets qu’il souhaiterait concrétiser en cette année 2020. 


Jack Bizlall, 73 ans, Syndicaliste : « De continuer ma lutte syndicale et politique et une bataille pour une deuxième république »

Jack Bizlall

Jack Bizlall est l’un des visages incontournables du monde syndical à Maurice. Cette année encore, il compte aller de l’avant avec ses combats syndicaux pour les travailleurs. Il compte continuer sa lutte pour le Mouvement Premier mai et luttera pour que le pays devienne une deuxième république et qu’il y ait des amendements à la Constitution. « Ce combat est ma plus forte résolution », fait-il ressortir. Il travaille actuellement sur un essai critique sur la Commission électorale. C’est un projet prévu pour bientôt.

  • Coronavirus

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • SMP