Live News

1er lauréat du Piton State College : Leckraj, le silencieux guerrier

Leckraj

Timide mais très intelligent, Leckraj Sharma Hurbhookun est devenu le premier lauréat du Piton State College qui existe depuis 16 ans. Ce pur-sang qui a eu un brillant parcours fait non seulement la fierté de son école, mais surtout de ses parents.

Quand on veut, on peut. C’est un peu l’adage qui guide Leckraj Sharma Hurbhookun. Ayant cravaché dur, il s’attendait à faire partie des lauréats de la cuvée 2018. C’est dans la filière Arts qu’il a brillé. « Je voulais être lauréat. J’ai travaillé très dur pour y arriver », raconte le jeune homme qui habite Roche-Bois.

À 18 ans, il croyait rêver en entendant son nom à la radio lors de la proclamation des lauréats. Et c’est vêtu de son uniforme qu’il a fait son entrée au collège, ovationné par ses pairs. « J’ai commencé à pleurer », poursuit notre interlocuteur. S’il est aujourd’hui le premier lauréat de cette institution, c’est parce qu’il était motivé.

Issu d’une famille modeste de deux enfants dont il est le benjamin, Leckraj Sharma Hurbhookun dédie sa réussite à sa mère Geetabaly qui travaille comme General Worker, à son père chauffeur de camion, à ses enseignants et à ses amis qui ont cru en lui. « Ma motivation vient de ces personnes. Mes enseignants étaient toujours prêts à m’aider », indique le jeune homme. Selon sa mère Geetabaly, le jeune lauréat n’a pas pris de leçon particulière mais a surtout été aidé par ses enseignants au collège et des enseignants du collège où elle travaille.

Le quotidien du jeune homme se ressemblait. Chaque jour, Leckraj se rendait au collège jusqu’aux derniers jours précédant les examens. Son temps libre, il le passait à la bibliothèque. Et il se réveillait à 3 heures du matin pour réviser avec une tasse de café à la portée de la main !

Son conseil aux élèves c’est de toujours croire en soi, se discipliner et de ne pas avoir honte de rechercher de l’aide auprès des enseignants et des amis. C’est ce qu’il a fait depuis le primaire. Ce qui lui a permis de décrocher  3 A + et 3 A aux examens du Certificate of Primary Education à l’école du gouvernement de Nicolay. Son maître d’école avait prédit qu’il sera un jour lauréat.

Sinon, le prodige du Piton State College fait partie du Duke Of Edinburgh Mauritius. Il est aussi animé par le social et aime aider ceux qui sont dans le besoin. Il fait de temps à autre du sport.

Même s’il ne sait pas quelle voie il va prendre ou vers quel pays il s’envolera pour ses études universitaires,  Leckraj Sharma Hurbhookun est certain qu’un jour il rentrera au pays pour le servir.

Sa maman Geetabaly ne manque pas de faire les éloges de son fils qu’elle décrit comme obéissant et discipliné. Elle se souvient que durant son enfance, son benjamin aimait les séries télévisées et ne se concentrait pas sur ses études. « Dans la colère, j’ai un jour déchiré son livre pour lui en acheter un autre le lendemain. Depuis, il a pris conscience qu’il fallait travailler dur pour réussir dans la vie. Et c’est ce qu’il a fait », dit sa mère, émue.

Elle ne cache pas sa joie. Son fils fait sa fierté. « On ne s’attendait pas qu’il allait nous rendre populaire un jour », rigole cette dernière. Geetabaly poursuit que son fils travaillait si dur que des fois, elle devait lui demander de ralentir le pas et de sortir de sa routine. Ainsi, Leckraj Sharma Hurbhookun l’aidait à préparer des faratas les dimanches et à nettoyer les toilettes.

« Mo mem mo ti p sagrin telma li ti p aprann et ti p mem malade », confie la maman. La General Worker se souvient aussi que son fils est abonné à plusieurs bibliothèques et qu’il consacre beaucoup de temps à la lecture et à faire des recherches.

Par ailleurs, tous ceux qui le côtoient le décrivent comme un bosseur, appliqué et un « silent fighter ».  Le recteur du Piton State College affirme que tous avaient un « silent hope » qu’il soit primé. Idem pour ses enseignants qui avaient vu son potentiel, particulièrement après que Leckraj Sharma Hurbhookun avait décroché 9 unités aux examens du School Certificate.

Même ses condisciples lui vouent une admiration. Sooben Raven confiera qu’il est intelligent mais partage aussi sa connaissance. « Il passe son temps à apprendre. Même dans l’autobus quand nous allions en excursion », se rappelle-t-il.

Durant les vacances scolaires et en attendant les résultats du HSC, Leckraj Sharma Hurbhookun a pris de l’emploi comme Shop Assistant à la libraire des Editions de l’océan Indien par amour pour les livres. C’est d’ailleurs cela qui lui a permis d’oublier le stress de cette attente. Il y travaillera jusqu’à ce qu’il décide de ce qu’il va faire. Entre-temps, il savoure le fait d’être lauréat qui est, pour lui, le couronnement de ses efforts.