Actualités

11e World Hindi Conference : le cinéma indien et la langue hindi

Le cinéma indien contribue-t-il à la promotion de la langue hindi dans le monde ? C’était le thème de la deuxième journée de la conférence mondiale sur cette langue. Le cinéma indien, plus particulièrement celui de langue hindi, est très populaire dans le monde entier : aux États-Unis, en Chine, en Angleterre, en France, en Russie et autres pays d’Europe, ainsi qu’en Afrique (notamment au Nigeria). Il attire tant les initiés de l’hindi (de la diaspora indienne éparpillée dans le monde) que les non-initiés. Contribue-t-il à promouvoir la culture et la langue hindi aux quatre coins de la planète ? Oui, répondent les défenseurs du cinéma hindi. Non, répondent ses détracteurs. Lors du grand débat qui a eu lieu hier, au centre Swami Vivekananda, ceux qui ne sont pas d’accord ont déclaré que les films en hindi d’aujourd’hui sont loin de véhiculer les valeurs de la culture indienne et de la langue hindi. Les échanges entre défenseurs et détracteurs du cinéma indien ont été chauds, mais respectueux.

Le maître des débats était Prasoon Joshi, parolier, scénariste et poète indien renommé. S’il a brillamment défendu le cinéma hindi et sa contribution à l’avancée de la langue hindi dans le monde, ces détracteurs ont fait feu de tout bois. Les applaudissements des délégués étaient dirigés tantôt vers lui tantôt vers les « opposants ».

Popularité des films

Après l’ouverture des débats, le Dr Shashi Dookun a fait un bref historique du cinéma en hindi pour souligner comment ces films ont contribué à propager cette langue dans le monde. Leur popularité ne cesse de croître. « Ces films, a-t-elle assuré, aident à garder vivante la langue hindi. C’est une fierté pour l’Inde de voir que cette langue touche de plus en plus de populations qui ne sont pas d’origine indienne». Des films hindis sont tenus en haute estime dans des prestigieux festivals de cinéma, dont le Festival de Cannes. « Ces films véhiculent les valeurs, les traditions, la culture de l’Inde  », a-t-elle déclaré.

Selon d’autres intervenants, « le cinéma indien fait partie intégrante » de la vie en Inde. « Les films, les chansons racontent ce que nous sommes, racontent notre culture. La culture restera étroitement associée au cinéma hindi. » Pour l’auteur indien Yatin Mishra, dont le dernier livre est sur Lata Mangeskhar, le cinéma hindi garde la langue hindi vivante.