Actualités

10 PME se joignent au Programme national d’efficacité énergétique

pme Un pré-audit sera mené auprès d’une dizaine de PME.

Après les plus grosses entreprises du pays, c’est au tour des Petites et moyennes entreprises (PME) de se joindre à la nouvelle politique d’efficacité énergétique. Cette politique vise à mettre en place une série de mesures pour réduire la consommation d’énergie. Dans le cadre du Programme national d’efficacité énergétique (PNEE), le ministère de l’Énergie et des services publics cherche à mener un pré-audit auprès de dix PME afin de déterminer comment elles peuvent faire des économies d’énergie.

Le projet est issu du partenariat entre le ministère et Business Mauritius. Ces deux acteurs recherchent un consultant en pré-audit énergétique qui pourra aussi assurer la formation du personnel des dix PME concernées. La formation visera le « le personnel technique des entreprises recevant les pré-audits » sur une dizaine de jours.

Ces entreprises seront sélectionnées après un appel d’offres que le ministère et Business Mauritius se chargeront de lancer. Les bénéficiaires du programme seront sélectionnés une fois que le consultant aura été retenu. Tous les secteurs d’activités sont éligibles, mais en cas de multiples soumissions, les entreprises ayant la facture énergétique la plus importante seront retenues en priorité. Une mixité de plusieurs secteurs d’activités et de taille d’entreprise devrait également être assurée.

Le PNEE bénéficie du soutien financier et technique du Human Resource Development Council, de l’Agence française de développement et de l’Union européenne. Une étude datée de 2012 a révélé que le secteur privé mauricien pouvait réduire sa facture énergique par 15 % en moyenne s’il prenait les mesures nécessaires. Bilan des économies que cela permettrait de réaliser annuellement : Rs 1,2 milliard. Toutefois, avant d’en arriver là, les entreprises ont besoin de passer par cet important audit énergétique.

Le PNEE a aussi fait ses preuves entre 2013 et 2017. Une centaine d’audits énergétiques ont été réalisés, permettant aux entreprises concernées de réaliser des économies variant entre 10 % et 40 %. La plupart de ces actions mettent trois à six mois avant d’avoir un impact sur la consommation.

De manière plus générale, l’Energy Efficiency Management Office a été créé pour assurer la réduction de la facture énergétique de l’ensemble du pays, mais les résultats ne sont pas encore probants. L’Energy Efficiency Act prévoit notamment que les plus gros consommateurs fassent un audit énergétique, mais l’expert en politique énergétique, Khalil Elahee, a critiqué dans le passé le fait qu’il n’y ait pas assez de contraintes légales autour du sujet.

Les chiffres de Statistics Mauritius confirment que la consommation en énergie continue de grimper, augmentant de 3,3 % de 2016 à 2017.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • A loan with perspective