Actualités

1 600 cas de cybercriminalité rapportés à Maucors

Depuis la création de la Mauritius Cybercrime Online Reporting System (Maucors), plus de 1 600 cas de cyber-attaques ont été rapportés par des personnes qui estiment avoir été abusées d’une manière ou d’une autre. Le système permet en effet aux victimes de rapporter des cas en ligne.

Par cybercrime, il faut comprendre, entre autres, les cas d’accès sans autorisation aux données d’un ordinateur ou d’un serveur, de violation d’un système informatique avec l’objectif de commettre un crime, d’interception de données sans autorisation et en dehors du cadre légal, de modification d’un programme informatique ou de données contenues dans un système informatique, de partage de mots de passe sans autorisation ou encore les tentatives de fraude électronique. Les peines de prison peuvent atteindre 20 ans et les amendes jusqu’à Rs 200 000, comme le stipule la Computer misuse and cybercrime Act d’août 2003. La « sextortion », le « hacking », le « cyberbullying » sont également punis par la loi.

Le ministère de la Technologie, de l’Innovation et de la Communication travaille en ce moment avec des consultants et la State Law Office sur des amendements qui vont être apportés cette année-ci au cadre légal.

Il s’agit en outre de renforcer les peines et de définir de nouveaux délits. Mais aussi de mieux préparer la loi face à de nouveaux types d’infractions informatiques.

  • Coronavirus

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • SMP