Yerrigadoo poussé à la démission, Sundanum contre-attaque

Par DEFIMEDIA.INFO . O commentaire
Sylvio Sundanum

Le Premier ministre, Pravind Jugnauth, a pris à contre-pied Ravi Yerrigadoo. Ce dernier déclarait mardi, sur les ondes de Radio Plus, qu’il n’avait aucune raison de partir. Or, c’est justement ce que lui a demandé de faire le chef du gouvernement, mercredi. C’est Maneesh Gobin qui prend le flambeau de principal conseil légal du gouvernement.

Cette démission découle de l’affidavit juré mardi par Mohamad Husein Abdool Rahim, accusant l’ex-Attorney General d’avoir activement participé à l’élaboration d’un plan pour blanchir de l’argent sale à travers la compagnie britannique de jeux en ligne, Bet365. Sylvio Sundanum, directeur de Dry Cleaning et Dick Kwan Tat, avocat, auraient aussi participé.

Ravi Yerrigadoo nie les accusations dans une mise en demeure qu’il a transmise à la presse mercredi. Sylvio Sundanum s’est, lui, rendu au Central Criminal Investigation Department pour déposer des documents censés contrer les accusations d’Abdool Rahim. Ce dernier s’est, pour sa part, rendu à l’Independent Commission against Corruption.