Viol de sa belle-sœur mineure en 2010 : un maçon écope de 18 ans de prison

Par Ledweena Ramasawmy-Mohun O commentaire
La cour intermédiaire

Sept ans après les faits, le verdict est tombé en cour intermédiaire. Un maçon de 34 ans a été condamné à 18 ans de prison, ce mercredi 11 octobre, pour viol de sa belle-sœur de 14 ans.

Le maçon faisait face à un procès en cour intermédiaire. Il était accusé d’avoir violé sa belle-sœur alors âgée de 14 ans en décembre 2010. Le délit avait été commis au domicile de la grand-mère de la victime, à Petite-Rivière. Il avait plaidé non coupable. Le 3 août 2017, le maçon avait été jugé coupable par les magistrats Vijay Appadoo et Meenakshi Gayan-Jaulimsing de viol sur la mineure.

Dans leur verdict, les magistrats soulignent que l’accusé a commis un acte atroce sur une mineure de 14 ans. D’autant plus qu’il est son beau-frère et que la victime a subi un traumatisme suite à cet incident.

Armé d’un cutter

Appelée à témoigner en cour, l’adolescente avait expliqué qu’elle avait été contrainte de passer quelques jours chez sa grand-mère à Petite-Rivière en décembre 2010, car sa mère était hospitalisée. Elle a relaté que le jour fatidique, elle dormait dans une chambre en tôle. Vers 22 heures, l’accusé a fait irruption dans la pièce, armé d’un cutter. Il l’a menacée et l’a forcée à enlever ses vêtements. La plaignante a souligné que son beau-frère l’a bâillonnée et a eu des relations sexuelles avec elle, contre son gré, avant de repartir dans sa chambre. L’adolescente a déclaré avoir été contrainte de laver le drap le lendemain matin et de brûler le matelas.

Quant à l’accusé, il avait réfuté les allégations de la plaignante dans ses dépositions produites et lues en cour.

La cour intermédiaire a conclu que l’adolescente a témoigné de façon cohérente et qu’il n’y a aucune raison de ne pas la croire.