Vente aux enchères d’une importante quantité de rubis à Maurice

Par Vijayan Ayassamy O commentaire
rubis

La compagnie minière Mustang  Resources se propose de mettre aux enchères des rubis de plus de 270 000 carats à Maurice. La vente est prévue du vendredi 27 au 30 octobre à Port-Louis. L’offre inaugurale tablait sur  200 000 carats. Cependant, une meilleure performance de production a permis à cette entreprise australienne d’intensifier sa proposition jusqu’à 300 000 d’ici la vente.

Une croissance considérable des inventaires à partir des taux de productions record de ses installations au Montepuez Ruby Project,  au Mozambique, et des excellents résultats de son programme de développement d'exploitation artisanale ont contribué à une hausse des ventes.

Intérêt Croissant

Selon Christiaan Jordaan, le directeur général de Mustang  Resources, l'augmentation de coûts de production et de l’inventaire des stocks ont coïncidé avec un intérêt croissant pour la vente aux enchères des acheteurs de rubis à travers le monde.

« Les conditions sont réunies pour notre offre inaugurale. Nous avons excédé les projections les plus optimistes de nos stocks et les réactions que nous avons eues signalent une importante demande pour les rubis parmi les premiers clients mondiaux », commente-t-il dans un communiqué.

Il s’attend ainsi à de meilleures ventes et une hausse des revenus grâce à la révision en hausse des stocks de pierres précieuses. « La majoration de l’inventaire va contribuer à attirer des acheteurs de premier plan de la planète, qui sont à la recherche de masses importantes pour pouvoir répondre à la demande de cette pierre gemme grandement utilisée en
joaillerie », ajoute-t-il.

Cotée sur la Bourse australienne, Mustang Resources est un promoteur et producteur émergent de pierres précieuses. Elle exploite les mines de rubis Montepuez, dans le Nord du Mozambique. Ce projet occupe une superficie de presque 20 000 hectares, une zone  adjacente du plus grand gisement de rubis au monde, Gemfields PLC, sous exploitation depuis 2012. L’offre de cette pierre à partir de sources extérieures au Mozambique n’est pas de bonne qualité. La compagnie australienne compte capitaliser sur la demande de rubis produits de manière éthique pour devenir un fournisseur fiable de rubis de qualité supérieure.