Un trentenaire meurt après un délit de fuite : un garagiste et son épouse arrêtés pour complot

Par Ellvina Nallan O commentaire
Darwin Nelson a été retrouvé gisant sur l’asphalte à côté de son vélo  à route Belin, Goodlands.

Darwin Nelson, 30 ans, a été victime d’un délit de fuite le 6 juillet à Belin Road, Goodlands. Il a été tué sur le coup. L’enquête de la police a mené, le mercredi 9 août, à l’arrestation d’un garagiste
et de son épouse. 

Darwin Nelson a été retrouvé gisant inerte à côté de son vélo et portait des blessures. Le personnel du Samu, mandé sur les lieux, a constaté le décès du jeune homme. La police de Goodlands a examiné les lieux et a récupéré la bicyclette accidentée. Elle soupçonne qu’un van aurait percuté cet habitant de la localité.

Le sergent Beebeejaun et son équipe se sont rendus dans plusieurs garages de la localité et ont interrogé plusieurs mécaniciens et tôliers. L’un d’eux, Rajesh M., a expliqué aux enquêteurs qu’il a bel et bien réparé un van accidenté. « Enn abitan Roche-Terre inn dir mwa ki enn kamarad inn fer enn aksidan e li finn tap avek kolonn e ki bizin repar van la. Sa van la dan mo garaz depi zin », dit-il aux enquêteurs. Il a remis la portière du van accidenté à la police pour les besoins de l’enquête. La bicyclette et la portière du van ont été envoyées au Forensic Science Laboratory pour analyses.

Après plus de trois semaines, la police de Goodlands a obtenu les résultats du FSL qui confirment que les traces de peinture sur la portière du van correspondent à la couleur de la bicyclette de la victime.

Liberté conditionnelle

À la lumière de ces conclusions, les enquêteurs ont interrogé l’habitant de Roche-Terre qu’avait mentionné Rajesh M., le garagiste. « Depuis le 13 juin dernier, ce van était au garage de Rajesh M. Le van était tombé en panne et le towing est venu le récupérer. Rajesh et son épouse y étaient également. Mo pa kone kouma van la inn implike dan aksidan parski mo pa finn roul van la », dit-il. Le propriétaire du van a aussi été interrogé. Il dit ignorer comment son van a été impliqué dans cet accident.

Rajesh M. et son épouse Indranee ont comparu devant le tribunal de Pamplemousses mercredi où une charge provisoire de complot a été retenue contre eux. Pour retrouver la remise en liberté conditionnelle, ils ont chacun fourni une caution de Rs 5 600 et signé une reconnaissance de dette de Rs 50 000.

L’enquête menée par le sergent Beebeejaun, est placée sous la supervision du surintendant de police (SP) Musafeer.