Un adolescent de 16 ans porté disparu - Sa tante Shirley : «Nou pa kone dan ki difikilte Jean-Luc ete»

Par Ellvina Nallan O commentaire
Jean-Luc Dallon

Un adolescent de 16 ans habitant de Ste-Croix est porté manquant depuis le dimanche 6 août. Ce n’est que le vendredi 11 que sa tante a signalé sa disparition à la police d’Abercrombie. Elle dit vivre dans l’angoisse.

Ce n’est pas la première fois que Jean-Luc Dallon fugue. Il ne donne plus signe de vie depuis une semaine. Selon sa tante Shirley Jaune, 52 ans, l’adolescent a quitté la maison sans dire où il allait. Elle pensait qu’il était parti rencontrer ses amis et qu’il allait rentrer à la maison plus tard, mais elle l’a attendu en vain.

« Je pense qu’il est stressé. Il y a cinq ans, il a perdu son père dans un tragique accident. Et deux ans après, sa mère est décédée à la suite d’une longue maladie. Depi sa, Jean-Luc so lavi finn sanze. Li kit lakaz li al bwar ek fime. Il habite chez moi depuis quatre mois et je lui ai parlé à maintes reprises. Il me dit qu’il va faire de son mieux pour changer de vie, mais il continue de plus belle », laisse entendre Shirley.  

La quinquagénaire ne sait plus à quel saint se vouer. « J’ai recherché mon neveu partout. La police a également effectué des patrouilles dans plusieurs régions, sans résultat. Peu importe où mon neveu se trouve, je lui demande de retourner à la maison, car je vis dans l’angoisse. Nous l’aimons beaucoup. Quitter la maison n’est pas la solution. Nou pe mank li boku. Pa kone kot li ete, dan ki difikilte li ete… » se lamente Shirley.

Selon la tante, Jean-Luc a abandonné ses études. « Après la mort de ses parents, il est devenu solitaire et a abandonné ses études. Nou finn met li dan enn lekol teknik pou li apran enn metier. Mais des fois, son comportement m’intrigue. Dès qu’on le retrouvera, je souhaite qu’il soit examiné par un psychologue. Je veux qu’il mène une vie heureuse et je veux lui dire que nous sommes là pour lui », dit Shirley.

Toute personne ayant des informations au sujet de Jean-Luc Dallon est priée de contacter la police.