À Trou-aux-Biches : saisie de Rs 157,5 millions d’héroïne, 3 suspects arrêtés

Par Vel Moonien O commentaire

Anthony Steeves Sam, dit Tony, un marchand ambulant de 54 ans déjà arrêté en 2007 à Madagascar, a été coincé avec deux complices en possession de 10,5 kilos d’héroïne, dans un appartement à Trou-aux-Biches, mercredi après-midi. Ils seront inculpés ce jeudi matin en cour de Mapou. 

17 860 livres sterling ont aussi été confisqués.

Le trafic de drogue entre Maurice et Madagascar n’en finit pas. L’Anti-Drug and Smuggling Unit (Adsu) a procédé, mercredi après-midi, à la saisie de 10,5 kilos d’héroïne dont la valeur marchande équivaut à Rs 157,5 millions, dans un appartement à Trou-aux-Biches. Une forte somme d’argent, en roupies et en livres sterling, a été confisquée. Trois suspects ont été appréhendés par l’équipe menée par l’adjoint au commissaire de police, Choolun Bhojoo et le surintendant Sharir Azima.

Les suspects sont Anthony Steeves Sam, dit Tony, un marchand ambulant de 54 ans, Pajany Andy Warren Mootoosamy, un chômeur de 29 ans et Veemaldev Gobin, un laveur de voitures de 31 ans. Habitant Roche-Bois, Tony Sam est dans le collimateur de la Brigade anti-drogue depuis au moins dix ans. Il est soupçonné d’opérer au sein d’un réseau qui a été démantelé dans la Grande-île en juin 2007, mais il n’a jamais pu être confondu. Du moins, jusqu’à mercredi.

Lorsque les policiers ont débarqué sur place, ils sont également tombés sur une balance électronique ainsi que sur un appareil pour compter les billets de banque. Le deuxième objet s’est avéré utile dans la mesure où les suspects avaient en leur possession Rs 88 000 en liquide, de même que 17 860 livres sterling, l’équivalent de Rs 821 560. Deux véhicules, une Nissan Qashqai ainsi qu’une Renault Mégane, ont été confisqués aux fins d’enquête.

L’examen des téléphones portables des suspects devrait permettre aux limiers de l’Adsu de déterminer l’identité des autres personnes derrière ce réseau. D’ores et déjà, ils ont de fortes présomptions que la drogue a été importée de Madagascar. En juin 2007, le réseau dont Tony Sam fait partie a subi un contrecoup suite à une collaboration entre les brigades antidrogue mauricienne et malgache. 

Une descente dans une pension de famille à Tana le samedi 23 juin avait permis aux enquêteurs malgaches de mettre la main sur 850 grammes d’héroïne dont la valeur était alors estimée à Rs 8,5 millions. Tony Sam était l’un des quatre Mauriciens arrêtés parmi les neuf suspects. Ses complices locaux étaient James Steveson Perrine, 32 ans, habitant Sainte-Croix, Sylvette Félicité, de Cité Roche-Bois et Hemant Kumar Bheergoonath, 46 ans, de Terre-Rouge.

Ces suspects n’étant pas à leur première visite dans la Grande-île, l’ancien patron de l’Adsu, Rampersad Sooroojebally, avait recherché la collaboration de son homologue malgache pour les pister. Après leur arrestation, les Mauriciens avaient été déportés, mais Tony Sam n’avait pas été inculpé, le délit ayant été commis ailleurs. Depuis, il était sous constante surveillance.

Tony Sam sera inculpé pour trafic de drogue, ce jeudi matin, devant le tribunal de Mapou aux côtés des habitants de Castel et de Pointe-aux-Piments.