[Audio] Sobrinho refoule une partie des journalistes à son point de presse : inacceptable, dit le président du Media Trust

By DEFIMEDIA.INFO . O commentaire //

Seules les radios privées et la télévision nationale ont été autorisées à couvrir le point de presse de l’homme d’affaires Alvaro Sobrinho ce vendredi 10 mars. Pour Lindsay Rivière, président du Media Trust, c’est inacceptable car cette pratique porte atteinte à la liberté d’expression et à la démocratie.

« L’accès à l’information est un élément absolument essentiel de la liberté d’expression et de la démocratie. Refuser l’accès à l’information à une partie de la presse mauricienne en essayant de ‘pick and choose’ qui va assister ou qui ne va pas assister à un événement public, une conférence publique sur une controverse publique, est totalement inacceptable à mon sens et ne peut être toléré. Il est important que la presse dans une telle situation fasse preuve de solidarité et n’accepte pas qu’une partie des medias soit exclue »,  a déclaré Lindsay Rivière sur Radio Plus ce vendredi après-midi 10 mars.

L’homme d’affaires angolais a convié à la Maeva Tower, à Ebène, uniquement des journalistes des radios privées et de la télévision nationale. Une bonne dizaine de leurs confrères de la presse écrite et des médias électroniques a été éconduite.

La cellule de communication d’Avaro Sobrinho explique que la salle où s’est tenue le point de presse est trop petite. « Quand nous parlons avec les radios, nous parlons à toute l’île Maurice », ajoute-t-elle.