Shakeel Mohamed, du Parti travailliste : «La fin de Lepep s’écrit avec le sang de la population»

Par DEFIMEDIA.INFO . O commentaire
Shakeel Mohamed

« Il y a trois éléments à prendre en compte. Primo, j’ai été le premier à demander à Ravi Yerrigadoo de se retirer, le temps de l’enquête. Secundo, c’est dommage qu’il n’ait pas pris l’initiative de se retirer. Cela aurait été tout à son honneur. Tertio, c’est dommage que le Premier ministre ait attendu plus de 60 heures pour prendre une décision. Les événements autour de la démission des membres du gouvernement et les contestations du projet Metro Express, entre autres, ajoutent à la mauvaise image du pays sur la scène internationale. Ce qui confirme que la fin de Lepep s’écrit avec le sang de la population. La même population qui l’a installé au pouvoir. »