Services publics : le réservoir La Ferme est un danger, selon le GM

Par Yaasin Pohrun, Thierry Laurent O commentaire
Le réservoir menace la sécurité de certains habitants de La Ferme.

Le réservoir La Ferme pourrait s’effondrer. C’est ce qu’ont concédé, le mercredi, deux membres du gouvernement. Ce sont les squatters de la région qui sont les plus exposés à ce danger. Une procédure d’évacuation sera incessamment entamée par les autorités.

Vieux de 157 ans, ce réservoir situé dans le district de Rivière-Noire risque de céder et inquiète sérieusement le gouvernement. Joint au téléphone, hier, le Premier ministre adjoint et ministre des Services publics nous a expliqué que ce réservoir aurait dû être réhabilité depuis 20 ans. Cette situation fait qu’aujourd’hui les squatters de cette région sont, selon Ivan Collendavelloo, « en danger de mort ». Il a par ailleurs annoncé qu’un plan de réhabilitation est en train d’être mis à exécution par la Water Ressources Unit. Il faut par ailleurs faire ressortir qu’un des premiers membres du gouvernement à avoir attiré l’attention à ce sujet n’est autre que le vice-Premier ministre et ministre du Logement et des terres, Showkutally Soodhun.

Dans une déclaration accordée à la presse, hier, à Glen Park, lors d’une cérémonie organisée par la National Housing Development Company Ltd, le No 4 du gouvernement a affirmé  « qu’il y a un gros problème à La Ferme ». «  Ce réservoir est en train de céder », a-t-il encore déclaré. L’origine de cette situation, dit-il, se trouve être les extractions de roches provenant du réservoir. « Inn tir ross depi dan La Ferme », a-t-il ajouté. Pour le No 4 du gouvernement, le Premier ministre adjoint et ministre des Services publics, Ivan Collendavelloo, doit vite intervenir. « S’il ne le fait pas au plus vite il y aura de gros problèmes là-bas », a-t-il affirmé.

Une source au ministère des Services publics nous a affirmé que les coûts de réhabilitation pour le réservoir de La Ferme sont estimés à environ Rs 450 millions. Il avance aussi qu’un plan de réhabilitation pour tous les réservoirs du pays avait été élaboré dans les années 1997-1998.

« Les réservoirs de Mare-aux-Vacoas et de La Nicolière ont déjà été réhabilités », souligne cette source. Les travaux de réhabilitation pour La Ferme qui vont démarrer incessamment impliqueront, par ailleurs, le relogement des squatters. La réhabilitation du réservoir permettra d’augmenter sa capacité. « Il est prévu que la capacité de stockage passe de 11 à 14 millions de mètres cubes », précise notre source.