Salman Khan : «Une vedette ne peut plus sauver un mauvais film»

Par Le Défi Quotidien O commentaire
Salman Khan

Après la débâcle de Tubelight, Salman Khan reconnaît que sa simple présence ne garantit pas le succès de l’un de ses films.

« Fini le temps où les gens disaient, « Salman Khan n’a qu’à se mettre debout à l’écran et le succès du film est assuré ». On ne peut plus considérer la célébrité comme acquise. Le casting d'une étoile ne signifie pas que le film fera mouche au box-office. L'échec de ma dernière sortie l'a prouvé. À chaque fois que le public ne sera pas satisfait, le résultat sera le même. Aucune vedette ne peut cautionner un mauvais film », avance Khan.

Plusieurs mois après la sortie de Tubelight, Salman Khan semble avoir compris ce qui n’a pas marché avec le film. Ayant établi l’image d’un héros d'action, à Bollywood, ses fans détestent le voir, les larmes aux yeux.

« Je pense que chaque fois que mes fans attendent un nouveau film de ma part, ils veulent passer un bon moment tout en sachant que je vais corriger les méchants. Or, avec 'Tubelight', ils étaient choqués de voir ma condition. Ils ne pouvaient digérer le fait que quelqu'un me battait, que je pleurnichais à l’écran. Donc, même s'ils ont tenu à voir le film en salle, ils ne sont pas revenus pour une autre séance.

Le film n'avait pas les qualités de 'Sultan' (2016) ou 'Bajrangi Bhaijaan' (2015). De plus, la sortie a été prévue pour l'Eid et c’était vraiment le mauvais moment pour sortir un film avec un Bhai faible et mou. Je persiste à croire que 'Tubelight' est un beau film qui n'aurait pas dû sortir pour cette fête. Je sentais un possible rejet et j'avais prévenu les gens de ne pas s'attendre à un vrai divertissement, à des séquences d’actions sensationnelles », avoue Salman.

Par contre, Salman pense que tous les espoirs sont permis pour Tiger Zinda Hai. À son avis, c’est un film qui a une âme tout en ayant les ingrédients nécessaires pour plaire à la masse. « Les personnages de ce film sont déjà connus. Nous avons donc assuré la continuité, mais il fallait trouver le bon scénario », explique la vedette.