Salle de gym à Quatre-Bornes : gravement blessée, elle déplore «l’insensibilité» du coach

By Raj Bissessur O commentaire
Reeta

Une fonctionnaire qui fréquente une salle de gym depuis trois ans n’est pas près d’oublier sa mésaventure. En pleine séance de remise en forme, le samedi 20 mai, elle a été vicitme d’un accident sérieux.

Elle ignorait qu’elle se trouvait sur un appareil à risque en raison d’une pièce défectueuse qui menaçait de lâcher à tout moment. L’inévitable n’a pas tardé à se produire. Vers  8 h 45, quinze minutes après le début de la séance, Reeta a été projetée sur le parquet de la salle. Sa chute lui a valu une fracture sévère au poignet.

À la clinique où elle s’est rendue, on lui a dit qu’une première intervention lui coûterait Rs 150 000. Finalement, elle a subi une opération moins coûteuse dans une autre clinique, le mercredi 24 mai. Le médecin traitant lui a laissé entendre qu’elle serait en convalescence pendant six semaines. Après son accident, Reeta s’est rendue compte avec effroi que sa chute a laissé le coach, une femme, totalement indifférente.

« Quand je suis tombée, elle était juste devant moi. Elle ne pouvait pas avoir raté la scène. Pourtant, elle n’est jamais venue vers moi pour me secourir ou voir ce qu’il en était. Elle s’est comportée comme si elle n’avait rien vu ou entendu. » Selon un premier diagnostic, Reeta risque de subir un taux d’incapacité de 10 % au bras.

Sera-t-elle remboursée par l’assureur de la salle de sport ? Reeta avance que les habituées de la salle de sport-gym bénéficient d’une couverture d’assurance. Bien qu’initialement, le patron de la gym se soit montré réticent, elle affirme qu’il est finalement revenu à de meilleurs sentiments. Il a effectué les démarches qui s’imposaient pour que Reeta soit indemnisée. Reste à savoir si la compagnie d’assurance de la salle de gym jouera le jeu.