Salaire minimal : les syndicats réclament entre Rs 18000 et Rs 20000

Par Mario Boutia O commentaire
Argent

Indignation dans la classe syndicale après l’annonce que le salaire minimal pourrait se situer entre Rs 7 500 et Rs 8 200. Selon Rashid Imrith, président de la Fédération des syndicats du secteur public, « la classe syndicale se bat au sein du National Wage Consultative Council pour un salaire minimal variant entre Rs 18 000 et Rs 20 000 ». Le dirigeant syndical craint qu’on prépare l’opinion publique à accepter un salaire minimal qui est loin des espérances des travailleurs.

Rashid Imrith explique qu’à ce jour, « on est toujours au stade des discussions. Il est prématuré de venir avec un chiffre, mais s’il s’avère que ces chiffres soient vrais, il y aura des retombées fatales sur le gouvernement », dit-il.

De son côté, Radhakrishna Sadien, président de la Government Services Employees Association (GSEA), confirme que rien n’a encore été finalisé à ce stade. Il explique que les chiffres cités proviennent d’un travail effectué par le secrétariat du conseil, basé sur un rapport des statistiques. Il maintient avec force que « ces chiffres ne proviennent pas du conseil ».

Devanand Ramjuttun, syndicaliste et négociateur de la General Trade Unions Federation, trouve « aberrant » que de tels chiffres aient été publiés. Il « regrette » que les représentants syndicaux, siégeant sur le National Wage Consultative Council, ne communiquent jamais avec les fédérations et confédérations après les délibérations.

Tout comme les autres syndicalistes, il est « en faveur » d’un salaire minimal oscillant entre Rs 18 000 et Rs 20 000.