Saisie de1,38 kg d’héroïne : l’Adsu veut percer les secrets des cellulaires du tandem Mungur-Poonye

Par DEFIMEDIA.INFO . O commentaire
Mungur-Poonye

La brigade anti-drogue a entamé les procédures pour passer au crible les téléphones utilisés par les deux suspects arrêtés dans l’enquête sur la saisie des 1,38 kg d’héroïne.

Après compilation d’un dossier, la demande pour l’obtention d’un Judge’s Order, qui permettra à l’Anti Drug and Smuggling Unit (Adsu) de passer au crible les téléphones cellulaires des suspects a été faite. La brigade anti-drogue tentera de déterminer si des commandes liées au trafic des 1,38 kg d’héroïne ou des détails concernant le financement de la cargaison d’opiacé, figureraient dans des messages et correspondances échangés sur le téléphone cellulaire des suspects Satish Mungur, Yogeshwar Poonye et Shunil Poonye.

L’Adsu tentera de localiser les vrais destinataires de cette cargaison d’héroïne, à l’issue de l’interrogatoire des trois suspects arrêtés jusqu’ici. Dans les couloirs de l’Adsu, à mardi, on laisse entendre que d’autres interpellations, voire des arrestations sont prévues dans le cadre de cette enquête. Parallèlement après des requêtes faites auprès du judiciaire, l’unité anti-drogue va se tourner vers la compagnie Western Union pour obtenir de plus amples détails sur les transactions financières du tandem Mungur-Poonye.

 Déjà, des reçus de Moneygram et de Western Union, attestant deux transferts d’argent à l’étranger ont été versés dans le dossier d’enquête. La police compte aussi établir si d’autres transactions douteuses d’argent, ont été effectuées dans un passé pas trop lointain.

Après leurs inculpations provisoires devant le tribunal de Port-Louis, les trois suspects ont été reconduits en cellule policière. Les procédures pour leurs interrogatoires devront être établies dans les jours qui viennent. Jusqu’ici, aucun des suspects n’a encore donné sa version officielle à l’Adsu.

Mais déjà d’après les premiers recoupements, les protagonistes auraient déjà été appelés à s’expliquer sur leur implication présumée dans ce trafic. Mais en absence de leurs hommes de loi, pas de grands volets n’ont pu être abordés.

L’Adsu essaiera également de se sensibiliser sur les procédures pour la réception des colis au niveau de la poste, ainsi que les différentes étapes entamées, avant la livraison des colis à leurs destinataires.