Saisie de cannabis et d’héroïne à l’aéroport : Shah Mohammad Mustafa Sohawon récidive après 10 ans

Par Ashwin Kanhye O commentaire
du cannabis et de l’héroïne

Chasser le naturel, il revient au galop. Shah Mohammad Mustafa Sohawon a récidivé après 10 ans. Intercepté en 2007 avec de la drogue à l’aéroport de Plaisance, ce mécanicien de 56 ans a été arrêté dans la nuit du 14 décembre 2017 avec un colis de cannabis et d’héroïne, alors qu’il quittait le Green Channel de l’aéroport. La drogue est évaluée à Rs 2 millions. Ce sont des éléments de la Mauritius Revenue Authority, en collaboration avec l’Anti-Drug and Smuggling Unit (Adsu) qui ont appréhendé le Portlouisien.

En fouillant ses valises, les limiers ont trouvé trois boîtes de Ricoffy de 250 grammes et une autre de Milo de 500 grammes dans lesquelles étaient dissimulés 542,83 grammes de cannabis. La valeur marchande de la drogue est évaluée à Rs 325 698. Dans une autre boîte de Nescafé, il y avait 108,98 grammes d’héroïne évaluée à Rs 1 634 700.

Le suspect est revenu de Botswana en transitant par La Réunion. Il était sous surveillance policière depuis un certain temps. Il y a environ dix ans, soit en mars 2007, le mécanicien a été intercepté à l’aéroport de Plaisance avec deux grammes de cocaïne, 52 comprimés d’ecstasy et du gandia. La drogue était dissimulée dans six boîtes de cigarettes.

Shah Mohammad Mustafa Sohawon avait passé plusieurs années au Botswana. Il faisait le va-et-vient entre ce pays et Maurice. C’est pour cette raison qu’il faisait l’objet d’une surveillance accrue de l’Adsu. À sa première arrestation, il avait transité par Johannesburg.