Rs 3M entourant l'achat et vente de voitures : une quinzaine de plaintes pour pratiques frauduleuses

Par Irfaad Olitte O commentaire
Dharmanand Bissessur.

Une quinzaine de personnes sont plongées dans le désespoir. Elles ont été bernées par un courtier automobile. Dharmanand Bissessur, 46 ans, un récidiviste notoire, est connu de la police pour diverses escroqueries. Il avait trouvé un bon filon pour plumer ses victimes. Son épouse Rita, 41 ans, son fils Nilesh, 20 ans et lui-même géraient une agence d’achat et vente de voitures (showroom) à Union Park, dans le Sud.

RYB Company Ltd proposait des services d'achat/vente et échange de voitures aux particuliers. Hélas, les services offerts étaient loin d'être irréprochables. Depuis, la police de Rose-Belle est en présence d'une quinzaine de plaintes dénonçant des magouilles et autres pratiques frauduleuses menées par la compagnie.

Le courtier achetait les voitures en question au moyen de chèques sans provision. Puis, il les revendait ou les échangeait. Plusieurs de ces véhicules ont même été vendus à crédit. Pour gagner la confiance des vendeurs, il leur faisait signer des documents intitulés "Responsibility Agreement".

Le courtier est accusé d’avoir émis plusieurs chèques sans provision

Les victimes sont issues de tout milieu social. Ainsi, ce médecin originaire du Nord voulait vendre sa voiture Nissan Juke. Il a eu recours aux petites annonces. Il est approché par Dharmanan Bissessur qui propose de l'aider à vendre son véhicule et lui montre où il tient son "showroom". Le médecin n'hésite pas un instant et vient  déposer son SUV. En contrepartie, le courtier lui remet un chèque de Rs 450 000 et lui demande de l’encaisser dans trois jours.

Procédures incomplètes

Quand le médecin se rend à la banque afin de toucher son argent, il devait apprendre que le chèque était sans provision. Au bout de quelques jours, un individu le contacte au téléphone l'informant qu'il a acquis sa voiture dans le showroom tenu par Dharmanan Bissessur. L'acquéreur demande alors au médecin de compléter les procédures de transfert et d’enregistrement de la voiture à son nom. Le médecin devait lui exprimer son objection, vu que la transaction n'est pas en règle. Par la suite, il devait apprendre que l'individu avait échangé sa voiture contre la Nissan Juke du médecin exposée au showroom contre une somme d'argent.

Il était convenu qu’il s'acquitterait d'une mensualité de Rs 10 000. Si le médecin a pu récupérer son véhicule, l’autre acquéreur n'a pas pu retrouver la sienne, le courtier l'ayant déjà vendue.

Outre cette arnaque, 15 autres victimes ont porté plainte contre Dharmanan Bissessur. Les enquêteurs de Rose-Belle ont saisi sept voitures à ce jour. Le courtier est accusé d'avoir émis plusieurs chèques sans provision. Les montants varient entre Rs 490 000, Rs 290 000 et Rs 345 000. Le montant total des escroqueries s'élève à Rs 3 millions.

La police a arrêté Dharmanan Bissessur, son épouse Rita et son fils Nilesh. Dans sa déposition, Dharmanan Bissessur affirme qu'il n'était qu'un ‘salesman’ au sein de cette compagnie. Il blâme dans la foulée son épouse et son fils. Ce sont le caporal Azeer, le sergent Ramjeeawon, l'inspecteur Mohesh, sous la supervision de l'ASP Seetul, qui mènent l’enquête.