Roshi Bhadain conteste le tracé du Metro Express

O commentaire
Roshi Bhadain

Le Reform Party a tenu son premier rassemblement public dans la soirée du vendredi 17 mars. Le leader des jaunes et  ancien ministre des Services financiers et de la Bonne gouvernance s’en est pris au gouvernement sur la manière dont le projet Metro Express est géré.

« Sous l’ère Ramgoolam, ce projet allait coûter Rs 24 milliards. En décembre 2014, Pravind Jugnauth s’est prononcé contre, affirmant qu’on allait hypothéquer l’avenir des enfants mauriciens », a avancé Roshi Bhadain. Et d’ajouter : « De Rs 24 milliards, on comprend que le coût sera de Rs 17 milliards désormais, incluant l’argent obtenu de l’Inde, soit Rs 10 milliards. »

Le leader du Reform Party a affirmé qu’il « portera l’affaire devant la justice s’il le faut pour empêcher que le marché de Belle-Rose et Arab Town soient relogés aux dépens du tracé annoncé pour le projet de Metro Express ». Roshi Bhadain a expliqué « que le gouvernement n’a pas un plan concret pour réaliser le projet et qu’on ne cherche qu’a récolté un capital politique ». L’ex-ministre de la Bonne gouvernance a aussi commenté l’arrestation dans l’affaire des 135 kg d’héroïne. Pour conclure, le leader des jaunes a dit souhaiter que le Premier ministre appelle le pays aux urnes dans les meilleurs délais.