Révocation de Showkutally Soodhun - XLD : «Que cela serve de leçon aux politiciens racistes»

Par Fernando Thomas O commentaire
XLD

La conférence de presse du Parti mauricien social démocrate (PMSD), tenue samedi à son siège à Les Salines, a largement gravité autour de la révocation de Showkutally Soodhun comme vice-Premier ministre et ministre du Logement et des Terres. Pour Xavier-Luc Duval, le leader du PMSD, cela doit « servir de leçon aux racistes en politique ».

« Nous avons un vice-Premier ministre qui a dû démissionner pour avoir proféré des propos discriminatoires. J’espère que cela servira de leçon aux politiciens racistes. Mo pena gran lespwar. Me mo espere ki li ale enn sertin sen pou fer sa ! » a fait ressortir XLD, à une question de Le Dimanche/L’Hebdo. Notre question était la suivante : « Après le récent événement survenu impliquant le vice-Premier ministre Showkutally Soodhun, pensez-vous que la nation arc-en-ciel, ou encore l’unité nationale, se trouve uniquement sur un quadricolore ? »
Avant cela, le leader de l’opposition avait souligné que « toute l’île Maurice se réjouit » de la révocation de Showkutally Soodhun.

Ses agissements lors de cette « réunion officielle », précise XLD, « sont une entorse à l’unité nationale ». « Au lieu de combattre les préjugés lors de la réunion, tenue dans le Board room du ministère du Logement et des Terres en présence du directeur de la National Housing Development Company (NHDC) et d’autres officiers, il a donné raison à des racistes », a dit XLD.

Après les propos « hautement discriminatoires, insultants, racistes que Showkutally Soodhun a tenus », XLD a soutenu qu’il avait été confronté à un « choix » une fois la vidéo en main.

« Dès que j’ai pris connaissance de la vidéo, il y a quelques jours, j’avais une décision à prendre. J’aurais pu la poster sur la Toile ou encore la déposer lors d’une Private Notice Question à l’Assemblée nationale… Je ne fais pas confiance au Commissaire de police, Mario Nobin. Face à la montée du communalisme et à la politique discriminatoire de Showkutally Soodhun, je n’avais pas le choix », a-t-il ajouté. Il a préféré remettre l’enregistrement à un « journal-iste d’investigation ».

XLD s’interroge également sur le poste de député de Showkutally Soodhun ou encore sur sa décoration de Grand Officer of the Star and Key of the Indian Ocean (GOSK), après ses propos tenus à l’encontre d’un segment de la population.