Relations indo-mauriciennes : début des négociations pour le libre-échange en octobre

Par Vijayan Ayassamy O commentaire
eben

Les négociations indo-mauriciennes sur un nouvel accord de libre-échange débuteront en octobre. La réouverture du dossier sur le Comprehensive Economic Cooperation and Partnership Agreement (CEPCA) est intervenue dans le sillage de la révision du traité de non-double imposition fiscale entre les deux pays en mai dernier.

Les discussions ont été entamées depuis septembre de l’année dernière. Le gouvernement indien a constitué quatre groupes de travail. Des pourparlers se sont déroulés en interne avec les parties prenantes, dont les ministères, les gouvernements fédéraux et des organismes des industries indiennes. La révision du traité fiscal a quelque peu mis en veilleuse les discussions. Cependant, le second round des discussions a été accéléré après mai.

« Nous sommes sur la bonne voie pour atteindre cet objectif. L’Inde procède avec le CEPCA avec Maurice à un moment où nous étions septiques par rapport à nos accords de libre-échange avec d’autres pays, notamment asiatiques. Les avantages que nous devrions en tirer de ces accords n’ont pas répondu aux attentes du secteur privé. Mais Maurice est une exception car il n’y a pas vraiment d’inquiétude pour les industries indiennes. C’est tout juste une question d’exigences réglementaires et de consultations internes avec les parties prenantes. D’ailleurs, nous ne prévoyons pas de contestation. Le seul frein était le traité fiscal entre les deux pays. Maintenant, c’est chose du passé et nous voulons aller de l’avant avec le CEPCA. Il n’y pas de doute que l’Inde et Maurice auront leur l’accord de partenariat économique », avait confié Abhay Thakur, le haut commissaire indien à Maurice.

À l’issue de ces négociations, des listes de tarifs pour les marchandises ont été échangées afin d’aplanir les premières difficultés. D’ailleurs, le gouvernement indien a commandité une analyse indépendante de Deloitte sur les opportunités d’affaires à Maurice afin de mieux conscientiser les éventuels investisseurs indiens.

Lors d’une première étude à l’initiative du gouvernement mauricien avec le soutien de l’Exim Bank de l’Inde, plusieurs domaines d’investissement ont été identifiés comme sujets d’intérêt pour les entreprises indiennes.

« Le CEPCA marquera une étape importante dans la mise en œuvre d’une feuille de route et les modalités pour encourager des investissements indiens à Maurice et des partenariats indo-mauriciens dans la région. En raison de ses compétences clés, son emplacement stratégique et ses accords régionaux et multilatéraux, Maurice a souligné qu’il peut servir de hub pour les investisseurs indiens non seulement pour des investissements domestiques mais aussi dans la région », a souligné le gouvernement indien.