Recherche aérospatiale : Maurice pourrait construire son premier satellite

Par Patrice Donzelot O commentaire
Satellite mauricien

Maurice pourrait prochainement disposer de son propre satellite. Une équipe de chercheurs chapeautée par le Mauritius Research Council (MRC), en partenariat avec l’université de Maurice (UoM), l’Université de Technologie de Maurice (UTM), le Mauritius Sugar Industry Research Institute (MSIRI) et le Mauritius Oceanography Institute (MOI), a développé un projet de nano-satellite, c’est-à-dire un satellite compact. L’information a été communiquée par le MRC dans sa dernière newsletter.

Ce premier satellite pourrait prendre forme un jour, s’il est validé par le programme international KiboCUBE. Il s’agit d’une initiative des Nations unies (UN) et du programme japonais de coopération dans le cadre de la Station spatiale internationale (ISS).

Informations détaillées

S’il est fabriqué un jour, le satellite mauricien sera équipé d’une caméra infrarouge qui donnera des informations détaillées sur le sol et les eaux mauriciens. Il servira également aux échanges d’informations entre l’île Maurice, l’île Rodrigues et Agaléga.  L’équipe mauricienne bénéficie du soutien technique de différents organismes internationaux, tels que Clyde Space, au Royaume-Uni, TeleSpazio, en France, et ASTOS Solutions, en Allemagne. Si le projet de nano-satellite mauricien est retenu, ce dernier sera construit, puis lancé dans l’espace en octobre 2018.

En dehors des retombées pour les études océanographiques et agronomes, le projet a également pour objectif de permettre aux autorités mauriciennes de se familiariser avec les cadres régulateurs internationaux pour les projets de satellites.

Pour rappel, le Conseil des ministres a décidé, le vendredi 27 octobre 2017, de débloquer la somme de Rs 102,8 millions pour la recherche aérospatiale. Le gouvernement souhaite ainsi créer des emplois et de la richesse à travers la recherche et les activités touristiques liées.