Rapport annuel 2015 de l’AMB : le Bureau de l’Audit décèle plusieurs anomalies

Par Thierry Laurent O commentaire

L’Agricultural Marketing Board (AMB) est ciblé sur trois points par le National Audit Office dans son dernier rapport annuel pour l’année 2015. D’après le document, la direction de l’AMB n’a pas respecté la loi.

Dans son rapport remis à l’Agricultural Marketing Board (AMB), la directrice du Bureau national de l’Audit, Kee Chow Tse Yet Cheong attire l’attention sur trois volets précis : un exercice de réévaluation de l’actif de l’AMB, le non-respect de la Statutory Bodies (Accounts and Audit) Act et le manque de transparence concernant les affaires en cours.

Le Bureau de l’Audit a observé qu’un exercice de réévaluation des actifs de l’AMB, réalisé en 2014, a conclu qu’il y avait un surplus de Rs 179,5 millions. Mais, après avoir parcouru les comptes de l’AMB, le Bureau de l’Audit a réalisé que ce surplus de Rs 179,5 millions n’était pas inscrit à l’item Other comprehensive income. Ce qui, selon Kee Chow Tse Yet Cheong, n’est pas conforme à l’International Financing Reporting Standards.

Le manque de transparence sur les affaires en cours à l’AMB a également été souligné par la directrice de l’Audit. Kee Chow Tse Yet Cheong souligne que le conseil légal de l’AMB ne lui a pas donné accès  aux informations relatives aux affaires légales de l’AMB. « No independent confirmation from the legal adviser in respect of cases at court was submitted to the National Audit Office as of May 2017. » Et d’ajouter que : « sufficient appropriate audit evidence has not been obtained as to whether potentially material litigation and claims existed at end of financial year 2015. »

Financial Statements

L’AMB a finalement été ciblé par rapport à l’article 7 de la Statutory Bodies (Account and Audit) Act. Le rapport précise que cette disposition de la loi prévoit que le conseil d’administration d’un corps parapublic remette ses financial statements au bureau de l’Audit quatre mois avant la fin de l’année financière.

Selon Kee Chow Tse Yet Cheong, le rapport annuel de l’AMB ainsi que ses financial statements ont été remis au Bureau de l’Audit le 5 avril 2017, soit 11 mois après l’échéance.

Autre anomalie décelée par Kee Chow Tse Yet Cheong : le choix des personnes qui ont signé les financial statements de l’AMB.

Le bureau de l’Audit fait ressortir que, d’après la loi, ce document doit être signé par le président du conseil d’administration et par ses membres. Ce document a toutefois été signé par le président du conseil d’administration et le General Manager. Ce qui est contraire à la Statutory Bodies (Account and Audit) Act’.