[Vidéo] Quatre-Bornes : la motion de blâme pour révoquer la PMSD Arline Koenig votée

By DEFIMEDIA.INFO . O commentaire //

Arline Koenig a été démise de ses fonctions d’adjointe au maire de la mairie de Quatre-Bornes.

La motion de blâme réclamant sa révocation à ce poste a été votée à une majorité de 12 contre 7 mercredi après-midi 11 janvier lors d’une séance spéciale du conseil municipal de Quatre-Bornes.

C’est le maire de Quatre-Bornes Atmaram Sonoo qui a présenté cette motion. Une décision qui fait suite au départ du PMSD du gouvernement le 19 décembre 2016 sur fond de désaccord sur le Prosecution Commission Bill.

Les élus municipaux du MSM et du Muvman liberater ont voté en faveur de cette motion.

Pour Arline Koenig, «le conseil municipal de Quatre-Bornes est désormais illégitime» :

«Le conseil [municipal] a voté pour que l’adjointe au maire soit démise de ses fonctions. Mais nous restons sur notre position. Ce conseil est illégitime parce que nous sommes tous allés aux élections ensemble.

«Le peuple a voté pour les partisans du PMSD, autant que pour les autres partis. Au PMSD, nous allons nous réunir et en parler avec le comité exécutif. Ce n’est qu’ensuite que nous allons intervenir», explique Arline Koenig sur Radio Plus.

Atmaram Sonoo, maire de Quatre-Bornes, explique lui que «les Bleus doivent assumer les conséquences de leur démission du gouvernement».

«Cela peut vous plaire ou vous déplaire, mais nous avons été élus sous la bannière de l’alliance Lepep dirigée par sir Anerood Jugnauth. Si quelqu’un quitte le gouvernement, qu’il assume les conséquences de ses actes en se retirant aussi des mairies.

«Nous n’avons d’autres choix que de révoquer l’adjointe au maire. Ceci dit, il n’y a pas de rancune entre nous. C’est la politique et il faut suivre la ligne du parti. Ils peuvent réclamer des élections, mais c’est à nous de décider», affirme Atmaram Sonoo sur Radio Plus.