[Vidéo] Pravind Jugnauth : «Je suis un serviteur»

Par Rajmeela Seetamonee O commentaire

Le Premier ministre affirme qu’il fait un « maximum d’effort » pour que le pays progresse ajoutant qu’il « est un serviteur ».

Pravind Jugnauth prenait la parole, ce mercredi soir 13 septembre, lors d’un dîner en l’honneur des frères Joseph et de leur groupe qui ont remporté Médaille d'Excellence dans la catégorie Danse et Création aux 8e Jeux de la Francophonie à Abidjan en Côte d'Ivoire du 21 au 30 juillet dernier. L’événement s'est tenu au Henessy Park Hotel à Ébène.

« Le peuple nous a fait confiance. En tant que serviteur, je fais un maximum d'effort. Nous faisons de notre mieux pour que l'île Maurice progresse. Je sers le pays avec tout mon cœur et avec dévotion. Heureusement, mon épouse et mes enfants comprennent mon engagement envers le pays. Elles me soutiennent », a-t-il déclaré.

Pravind Jugnauth a aussi mis l'accent sur l'importance des activités extrascolaires.

« Nous apportons graduellement une réforme au secteur de l'éducation. Nous voulons que l'enfant puisse s'épanouir car il sera demain un citoyen du monde. Je me souviens de mes années à l'université. Un jour, le tuteur de mon groupe m'a demandé si je pratiquais le théâtre, la peinture ou une activité sportive. Je lui ai répondu par le négatif. Je ne pratiquais que la natation. C'est pour vous dire que les activités extrascolaires sont aussi importantes que les études pour notre développement », a affirmé Pravind Jugnauth.

Un chèque de Rs 760 000 a été remis au groupe des frères Joseph. Chaque artiste qui a participé aux jeux dans l'épreuve culture a reçu aussi un certificat d'appréciation.

Aussi présent, le ministre des Arts et de la Culture, Pradeep Roopun, a annoncé un l’introduction d’un exercice de recensement des artistes du pays.

« Nous allons bientôt inviter tous les artistes de l'île à s'enregistrer auprès du ministère. Cela nous permettra de savoir combien d'artistes exercent dans quelle catégorie artistique afin de mieux les encadrer », a t-il dit.