Pour offrir de meilleurs services aux expatriés : un Mauricien membre du Parlement italien réclame un consulat en Italie

Par Raj Bissessur O commentaire
Rajendra Bitraya

Rajendra Bitraya est Mauricien et siège au Parlement italien. Il souhaite aider ses compatriotes en Italie, quand ils font face à des difficultés. Il suggère l’ouverture d’un consulat mauricien dans la péninsule.

Il a quitté Maurice pour s’installer en Italie le 23 septembre 1986. Rajendra Bitraya a entamé des études en psychologie au Collège Imperial de Palerme. En raison de soucis financiers, il n’a pu compléter son cursus, mais il a pu s’établir dans ce pays.

Aujourd’hui, il travaille au sein du ministère italien de la Santé. Sa tâche consiste surtout à aider les étrangers pour le renouvellement de leurs cartes sanitaires, afin qu’ils aient accès aux soins, aux médecins, aux pédiatres.

Si Rajendra Bitraya fait partie de la communauté mauricienne en Italie, il déplore qu’il n’y ait aucun consulat représentant l’Ile Maurice, alors qu’ils sont 14 940 compatriotes établis dans la botte italienne. De ces Mauriciens en règle avec l’administration, qui disposent d’un permis de séjour, de résidence, 1 200 jouissent, tout comme lui, de la nationalité italienne.

« J’ai été candidat aux élections régionales et j’ai été élu. Je siège désormais au Parlement italien. Ma mission : répondre aux besoins des étrangers », explique-t-il. « Nous rencontrons de nombreux problèmes, par exemple, quand un Mauricien décède en Italie. À Palerme, c’est moi qui suis chargé du rapatriement du corps. J’ai la responsabilité d’autoriser toutes les démarches, le paiement des frais funéraires, le rapatriement vers Maurice, etc. Il y a un gros problème de communication avec les Italiens.»

Services consulaires

Un autre problème évoqué par Rajendra Bitraya : le passeport mauricien. « Quand il est expiré, il faut contacter la France qui, à son tour, contacte l’île Maurice. L’information est relayée vers la France qui la transmet à Palerme. Voilà pourquoi nous réclamons l’ouverture d’un consul honoraire en Italie. Je suis disposé à soumettre ma candidature », avance-t-il.

La République de Maurice dispose d’un service consulaire en France. « Mon accréditation s’étend au-delà des frontières de la France et touche l’Italie, l’Espagne et le Portugal», déclare Joël Rault, ambassadeur de Maurice en France.

Notre interlocuteur mentionne une autre difficulté : le voyage. « Quand nous souhaitons revoir le pays et visiter des membres de la famille à Maurice, il faut s’envoler de Palerme pour Rome, puis de Rome vers Milan. Nous aurions souhaité que tous les Mauriciens disposent d’un vol direct vers Maurice depuis Rome. »

Rajendra Bitraya a épousé une Mauricienne en Italie. « Nous avons eu deux enfants : notre fille étudie la médecine à Milan, et nous avions un fils, qui a malheureusement péri dans un accident de la route. Il était en troisième année de droit. »


Bagages

Le poids des bagages autorisé cause un autre souci. « De Palerme à Rome, seuls 20 kg sont autorisés. C’est arrivé à Rome qu’on peut ajouter 20 kg de plus. C’est ridicule. À Rome, il faut présenter tous nos bagages à la vérification. Après, il faut tout embarquer. Nous aurions souhaité revenir à l’ancienne procédure : les Mauriciens basés en Italie postaient leurs bagages de là où ils étaient. Ainsi de Palerme, je poste mes bagages avec pour destination finale Maurice », indique Rajendra Bitraya. Il ajoute que ce n’est pas évident quand une personne voyage avec sa mère âgée, ses enfants en bas âge ou quelqu’un qui ne jouit pas d’une bonne santé ».