Petite entreprise : la production du poisson salé blanc compromise

Par Mario Boutia O commentaire
poisson sale

La décision du gouvernement d’interdire toute activité humaine sur l’île TecTec met en péril la production du poisson salé blanc par la Med Fishing Cooperative Society. Eric Mangar, directeur du Mouvement pour l’ Autosuffisance Alimentaire (MAA), souhaite une rencontre urgente avec le ministre des Administrations régionales pour discuter de la situation.

La Med Fishing Cooperative Society a bénéficié d’un contrat du gouvernement, deux ans auparavant, pour la production du poisson salé blanc sur l’île TecTec. Elle écoule ses produits, entre autres, au Marché Central, à Port-Louis. Cette activité fait vivre une quinzaine de pêcheurs et leurs familles. Quatre personnes assurent à tour de rôle une permanence pendant une semaine dans l’île pour leurs activités de pêche et la production de poisson salé blanc.

Pour Eric Mangar, la décision du gouvernement d’interdire l’accès à cette île, suivie de la démolition de leurs logements, est en contradiction avec sa politique d’encourager l’esprit d’entrepreneuriat des petits pêcheurs.

Il rappelle que la Med Fishing Cooperative Society avec son bateau semi-professionnel, Serenity, pratique la pêche à St-Brandon depuis 2013. Elle bénéficie du soutien de la MAA. Devant le succès de cette entreprise, dit-il, le gouvernement a pris la décision de lancer des projets similaires. Six nouveaux bateaux de pêche entreront en opération dans les mois à venir.