Période de fin d’année : ce que les Mauriciens achètent le plus à crédit

Par Chrisitina Vilbrin O commentaire

Sept Mauriciens sur dix achètent à crédit en cette période de fin d’année, indique-t-on dans les commerces. Quels sont les produits qui sont les plus prisés pour la vente à tempérament ? Combien les clients doivent-ils débourser en plus ? Éléments de réponse.

La période de remboursement la plus choisie

30 mois     Majorité de clients
24 mois     Quelques clients
12 mois     Une très infime partie de clients

Les modes de paiement privilégiés

Ceux qui achètent à crédit    7 clients sur 10
Ceux qui règlent leur achat en liquide     3 clients sur 10
Ceux qui optent pour la vente à tempérament      6 clients sur 7 
Ceux qui achètent par carte de crédit     1 client sur 7

Les 7 raisons pour l'achat à crédit

  • Les facilités de crédit offertes (remboursement jusque sur 30 mois,zéro dépôt, premier paiement après3 mois, etc.)
  • Le boni de fin d'année permet de payer un dépôt
  • Les promotions alléchantes en fin d’année sur une vaste gamme de produits
  • Les nouveaux modèles disponibles sur le marché
  • L’occasion de remplacer des appareils/équipements devenus trop vieux ou défectueux
  • Pas suffisamment de moyens financiers pour acheter « cash »
  • La tradition d’offrir des cadeaux

Payer cash et à crédit

Les différences de prix

« La commission que prenait les maisons de crédit a baissé et tourne aujourd’hui autour de 6,5 %. C’est donc dans l’avantage du client qui paie moins ses achats à crédit », souligne Assrad Dilhossain, directeur chez Teck D’or Ameublements. Voici deux exemples.

  • Prix initial d’un lit en teck : Rs 19 000
  • Prix à payer une fois vendu à crédit avant la baisse de la commission : Rs 21 850
  • Prix à payer une fois vendu à crédit avec la baisse de la commission : Rs 20 140
  • Prix initial d’une armoire en teck : Rs 59 000
  • Prix payé à crédit avant la baisse de la commission : Rs 67 850
  • Prix payé à crédit avec la baisse de la commission: Rs 62 540

Ces produits les plus achetés

Électroménagers

  • Télés
  • Réfrigérateurs
  • Machines à laver
  • Fours

Produits électroniques

  • Téléphones portables
  • Tablettes
  • Laptops

Meubles

  • Lits
  • Armoires
  • Sets de sofas
  • Salles à manger
  • Meubles pour cuisine
  • Bureaux pour enfants

Autres produits

  • Vélos
  • Motocyclettes
  • Carreaux céramiques

Le zéro dépôt prend de l’ampleur

« Les clients optent de plus en plus pour le zéro dépôt. Même si certains  ont les moyens d’acheter les produits en liquide, ils préfèrent les prendre à crédit et garder le liquide  pour l’achat d’autres produits qui ne sont pas vendus à crédit, comme le matériel scolaire », explique Sultana Dilmahomed, gérante de Home Deals, basé à Terre Rouge et Port-Louis. Rajah Bhageerutty, directeur de Bhageerutty Commercial Centre à Vacoas, abonde dans le même sens : « Les clients qui ont déjà acheté à crédit dans le passé optent toujours pour le zéro dépôt. Par contre, les nouveaux clients doivent faire un dépôt de 10 % ». Il indique, par ailleurs, que ce sont les gros items que les Mauriciens achètent à  crédit. En revanche, pour ce qui est de petits items (cuiseur, fer à repasser, sèche-cheveux, bouilloire, etc.), les clients préfèrent les payer cash.

Questions à …Jayen Chellum (secrétaire général de l’Association des Consommateurs de l’île Maurice) : «L’achat à tempérament est ancré dans les mœurs mauriciennes»

Sept Mauriciens sur dix achètent à crédit. Que vous inspirent ces données ?
Malgré le paiement du 13e mois, c’est ancré dans les mœurs des Mauriciens de faire des achats à crédit, surtout si les produits visés sont coûteux.

Avec les hausses salariales attendues (impôt négatif, salaire minimal et compensation salariale), peut-on s’attendre à une hausse de l’achat à crédit ?
Certes, il y aura une importante masse d’argent sur le marché. Ce qui devrait alimenter une poussée  inflationniste. Certains Mauriciens vont acheter en liquide, d’autres vont opter pour des achats à crédit. Il faudra s’attendre notamment à pas mal d’achats concernant les téléphones portables, les tablettes et autres jeux électroniques. Il faut ajouter qu’avec la baisse constante du taux d’intérêt à l’épargne, les Mauriciens sont peu intéressés à faire des économies. 

Quels sont les risques de l’achat à crédit ? Et que recommandez-vous ?
En période de fin d’année, les Mauriciens ont tendance à dépenser de manière irréfléchie. Certains achètent des produits non-essentiels. Il faudrait venir avec des campagnes pour encourager les Mauriciens à dépenser de manière plus responsable, prudente et réfléchie.